L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Faire de la RE 2020 un accélérateur de la transition écologique des logements AH

Lire l'article

Le gouvernement a présenté ses premiers arbitrages pour l’orientation de la future réglementation environnementale 2020 (voir notre article page 4). L’USH est associée à son élaboration et, malgré les annonces rapides de l’exécutif, les discussions sur le contenu précis de la nouvelle réglementation ne sont pas encore totalement arrêtées. Nous avons, avec la FPI, la FFB et le Pôle Habitat FFB lancé une étude pour identifier et évaluer les impacts sur les coûts de construction de l’atteinte des objectifs envisagés par cette nouvelle ambition. Les conclusions de cette étude serviront à alimenter les discussions prévues mi-décembre devant le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique.

Les organismes Hlm sont historiquement moteurs dans l’innovation et les expérimentations liées à la réduction des émissions carbone, comme en témoigne leur forte participation au dispositif E+C- lancé fin 2016, justement pour anticiper ces évolutions. L’enjeu pour le Mouvement Hlm, qui fait sien l’objectif global de neutralité carbone d’ici à 2050, est de s’assurer que la réglementation à venir fait les bons choix.

Nous voulons pouvoir intégrer les objectifs liés à cette nouvelle RE 2020, tout en intensifiant la production de logements neufs, en amplifiant le rythme des réhabilitations et en garantissant à la fois la qualité d’usage des logements et la préservation du pouvoir d’achat des locataires. L’équation est complexe mais elle est essentielle.

Il est certain que la RE 2020 va entraîner une véritable transformation de l’acte de concevoir, de mettre en œuvre et d’exploiter les bâtiments. Toute la filière est impactée et il nous faut avancer avec nos partenaires.

Les options envisagées par le gouvernement (électricité plutôt que gaz, place des matériaux bio-sourcés, confort d’été...) doivent, in fine, servir les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en permettant de répondre aux besoins de logements sociaux. Gardons à l’esprit que plus de deux millions de nos concitoyens attendent un logement abordable et de qualité : les réglementations à venir doivent répondre autant aux enjeux climatiques qu’à ceux de justice sociale. Ainsi, nous attendons que la RE 2020 soit un accélérateur de la transition écologique des logements sociaux et non un frein à leur construction et à leur réhabilitation.

"Les réglementations à venir doivent répondre autant aux enjeux climatiques qu’à ceux de justice sociale"