L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Faire face aux nouvelles fragilités de la société AH

Lire l'article

Alors que la crise sanitaire s’éloigne peu à peu, la crise économique fait ressentir ses premiers effets et ce n’est sans doute qu’un début. La Banque mondiale annonce que le PIB mondial pourrait reculer de 5,2% en 2020. On parle, pour la France, d’une récession sans précédent, et d’une chute du PIB supérieure à 10% en 2020. Au-delà de ces chiffres, ce sont des millions d’emplois qui sont en jeu, avec pour corollaires la précarité, l’angoisse des familles, l’incertitude économique et ses conséquences sociales et psychologiques.

Les locataires et les demandeurs d’un logement social, les accédants à la propriété risquent d’être les premières victimes de cette crise, et nous devons être à leurs côtés pour les aider à faire face. Si la crise sanitaire a mis l’accent sur les personnes âgées, dépendantes, la relance doit aussi s’attacher à répondre aux attentes de la jeunesse, et notamment des jeunes apprentis et salariés, pour qui le logement est une condition de réussite de leur parcours professionnel, mais également la preuve qu’ils sont une des clés de voûte du pacte républicain.

Avec l’État, les collectivités locales, Action Logement, la Caisse des dépôts et nos partenaires du secteur associatif, il nous faut rapidement réfléchir à des propositions concrètes, pragmatiques, économiquement viables et rapides à mettre en place pour répondre à ce besoin social.

Il faut réfléchir à des propositions concrètes pour répondre à ce besoin social