L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Hébergement d'urgence : Emmanuelle Wargon annonce des mesures sur le long terme AH

Lire l'article
'

Emmanuelle Wargon annonce son intention de développer les pensions de famille. Ici, un établissement d’Antin Résidences, à Lognes.


Le gouvernement poursuit ses efforts pour l’hébergement d’urgence des publics précaires. Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, l’a annoncé le 27 août aux associations du secteur de l’hébergement, de l’insertion, du logement accompagné et de la lutte contre les exclusions, à l’occasion d’une rencontre à son ministère. 14 000 places d’hébergement d’urgence pour les sans-abris seront pérennisées, la moitié en 2020, l’autre en 2021. Les places d’hébergement d’urgence créées pendant la crise sanitaire seront maintenues tant qu’une solution de logement ne sera pas trouvée. Par ailleurs, deux arrêtés, publiés au Journal Officiel le 30 août fixant les tarifs plafonds des centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), confirment la promesse faite aux acteurs par Julien Denormandie, ancien ministre chargé du Logement, de ne pas faire de coupes dans leur budget de fonctionnement, en raison de la crise sanitaire. Et pour soutenir les acteurs en période de crise, 50 millions de masques pris en charge par l’État sont en cours de livraison aux associations. En complément, une enveloppe de 10 millions d’euros est prévue dans le plan de relance, pour humaniser les centres d’hébergement et financer les travaux nécessaires.

Soutien à l’habitat intercalaire

La ministre entend également poursuivre son soutien aux modes d’habitat intercalaire ou modulaire et intensifier les actions engagées en faveur du Logement d’abord. L’objectif de 3 000 logements sociaux pour les ménages hébergés, fixé dans la circulaire du 3 juin 2020, a été atteint, selon le ministère. Près de 8 000 personnes ont ainsi accédé à un logement en moins de trois mois. 

Avec l’objectif de pérenniser des solutions à long terme, après la crise sanitaire, Alain Christnacht, président du Samu Social de Paris, a été missionné d’un rapport sur la protection, l’hébergement et le logement des personnes en situation de précarité, dont les premières propositions ont été présentées le 27 août à Emmanuelle Wargon, et partagées avec les associations. Le rapport final est attendu courant septembre.

La ministre compte également développer le logement accompagné, en accentuant l’intermédiation locative et en augmentant le nombre de pensions de famille. Concernant les ex- pulsions locatives, elle maintient les objectifs de la circulaire du 2 juillet 2020, adressée aux préfets par Julien Denormandie, qui prévoit qu’aucune expulsion ne doit avoir lieu sans solution d’hébergement. Souhaitant axer son action sur la prévention, elle a confié un groupe de travail en ce sens à Nicolas Démoulin, député de l’Hérault, qui rendra ses propositions au mois de décembre.