L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Hlm sur cour(t), 6e édition AH

Organisé depuis 2013 dans le cadre de la Semaine nationale des Hlm, avec pour thème, cette année, "Les Hlm, terre d’innovation", le concours de courts-métrages a connu encore un vif succès et s’est achevé, le 28 juin, par la projection suivie de la remise des prix au cinéma l’Étoile à Saint-Germain-des-Prés, à Paris.

Lire l'article

Ce concours, qui ambitionne de changer le regard sur les Hlm, fait aujourd’hui partie des incontournables et les jeunes réalisateurs s’y bousculent comme en témoignent le nombre de scénarios reçus cette année : 80 en 2018 contre 7 lors de son lancement. Depuis 2013, 20 court-métrages ont été réalisés, tous tournés sur le patrimoine Hlm, dont plusieurs ont connu de beaux parcours en festivals et révélé de vrais talents.
Cette année, le jury, présidé par Emmanuelle Cosse, ancienne ministre du Logement et de l’Habitat durable, a sélectionné quatre scénarios et non trois comme les autres années, tant il a été difficile aux seize membres du jury, composé d’un collège Hlm et d’un collège cinéma, de choisir parmi la diversité des scénarios en lice. Comme pour les autres éditions, les réalisateurs des scénarios lauréats ont pu bénéficier d’un soutien financier de l’Union sociale pour l’habitat, de l’accompagnement de la Maison du film, de l’apport technique de Média solution et de l’appui des sponsors : La Poste, La Banque Postale, QUALITEL, GRDF, le Défenseur des Droits, VAL’HOR et l’association NQT.
 

'

Dans sa cité Hlm, Atem se prépare au concours d’entrée d’une compagnie de danse classique, encouragé par son père. Tandis que la date approche, son souffle semble l’abandonner… © S. Bouteiller
 

Le souffle d’Atem, réalisé par Marisa Ingold, dont c’était le premier film, a reçu le grand Prix. Tourné au sein de deux résidences, l’une de Logement Francilien et l’autre de Paris Habitat, il détourne les clichés liés aux Hlm avec poésie et délicatesse. "Dans ce film, je choisis la danse comme acte de cohésion sociale. Je souhaite mettre en lumière la poésie qui anime les habitants des cités aux ventres de pierres", a expliqué la jeune réalisatrice. Le jury du concours a également récompensé les trois autres courts-métrages avec des mentions spéciales attribuant le prix de l’interprétation au jeune comédien, Youssef Oudad, qui incarne le personnage principal dans Petit Bilal de Samir Benchikh, et dont la performance a été saluée par le jury.
 

'

Médecin généraliste, Emma devra faire un choix entre raison et sentiments. © G. Gauffre

Les deux autres courts-métrages, Toubib, de Marion Le Corroller et Vénère de Jean-Baptiste Dusséaux ont également été récompensés pour la qualité de leur réalisation. Dans la matinée du 18 juin, le personnel de l’USH avait visionné les courts-métrages au cinéma Le Balzac, et attribué le prix à Toubib, tourné aux Courtillières à Pantin.

Les quatre courts-métrages sont visibles sur le site Internet de la Semaine nationale des Hlm : www.semainehlm.fr