L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

« L’art peut changer l’image que l’on peut avoir des Hlm », interview de Armand Amar, président du jury d’Hlm sur cour(t) 2019

Compositeur de musiques de films et de ballets, Armand Amar est le président du jury de la 7ème édition du concours Hlm sur cour(t). L’occasion d’échanger avec lui sur ce concours qui permet de porter un autre regard sur le logement social.

Lire l'article


Organisé dans le cadre de la Semaine de l’innovation Hlm, le concours Hlm sur cour(t) donne la possibilité aux jeunes réalisateurs sélectionnés par le jury de raconter une histoire, qui traite directement ou indirectement des Hlm.

"J’ai accepté de présider cette 7e édition avant tout par instinct ", explique Armand Amar, président du jury Hlm sur cour(t) 2019. "Ce n’est pas souvent qu’on demande à un compositeur de présider un jury ! J’habite à Montreuil depuis 25 ans et cela m’intéressait de savoir ce qu’on peut faire ou créer autour de la thématique des Hlm. Il y a beaucoup de préjugés et peu d’occasions d’en donner une image positive. Je suis persuadé que l’art peut changer l’image que l’on peut en avoir. Et pour le coup, les courts-métrages sont très aboutis, portés par un vrai regard de réalisateur et riches d’une très belle direction d’acteurs."

Amand Amar a notamment signé la musique des films « Indigènes » (2006) de Rachid Bouchareb, « Eden à l’Ouest » (2009) de Costa-Gavras et « Le Concert » de Radu Mihaileanu, qui a remporté le César de la meilleure musique de film en 2010.

Depuis son lancement, le concours a eu la chance de pouvoir révéler de vrais talents et reçoit ainsi de plus en plus de projets qui ont l’ambition de faire changer le regard porté sur les Hlm. Cette année, 3 scénarios ont été sélectionnés, parmi plus de 60 reçus. Le Grand Prix du jury sera remis le 6 juin 2019.

Découvrir les candidats Hlm sur cour(t) 2019