L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

L'Union est une force AH

Lire l'article

L’Union sociale pour l’habitat et les Fédérations ont signé avec le Premier ministre, le 25 avril, les termes de la conclusion de la « clause de revoyure », après plusieurs mois de négociations.

C’est un moment important dans l’histoire tourmentée qui a été la nôtre depuis l’automne 2017 et les annonces relatives à la loi de Finances 2018, dont vous connaissez toutes et tous les effets.

Important car nous avons fait comprendre et admettre au Gouvernement que la trajectoire budgétaire prévue pour 2020 était à maints égards insoutenable, et qu’elle se traduirait par un enrayement durable de l’appareil de production, au détriment des locataires et des demandeurs d’un logement social. Important car dans ce combat, long, et parfois âpre, nous avons pu compter sur nos partenaires. Élus locaux, associations, entreprises, grands financeurs du logement social, tous ont contribué, avec conviction, à témoigner de leur soutien à cette grande politique nationale que doit être le logement social.

Nous avons contesté, mais nous avons aussi proposé.
C’est l’essence même de notre organisation.

Important enfin car nous avons fait la preuve que l’union, et donc l’Union, est une force. Nous avons contesté, mais nous avons aussi proposé. C’est l’essence même de notre organisation.

Pour autant, je veux dire clairement que cette signature ne vaut pas acceptation, par le Mouvement Hlm, du principe de la baisse des APL et de la mise en place de la réduction de loyer de solidarité. Je veux aussi dire clairement que nous ne renoncerons pas à faire admettre que le logement social est un bien de première nécessité, et donc à faire en sorte que le taux de TVA, appliqué à l’ensemble de la production neuve et de la rénovation, en soit le reflet. C’est une question de justice et de cohésion nationale.

Nous avons enregistré, collectivement, une avancée. Nous avons fait le choix du pragmatisme dans l’intérêt des locataires, des demandeurs, des territoires et des organismes. Nous devons continuer à relever les défis que nous impose la situation économique et sociale de la France.

La défense du logement social est et demeure le combat du Mouvement Hlm.