L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

La feuille de route 2018 de Nicolas Hulot AH

Lire l'article

La feuille de route de Nicolas Hulot pour le premier semestre 2018 est bien remplie : détaillée lors de la cérémonie des vœux du ministre de la Transition écologique et solidaire, le 22 janvier, elle se place dans le contexte particulier du retour à la hausse des émissions mondiales de CO2. Le ministre a rappelé son ambition : "mettre la transition écologique au cœur de l’ensemble de nos politiques : nos politiques économiques, nos politiques de santé, la solidarité de la Nation avec ceux qui sont les victimes du changement climatique."

En 2018, la mise en œuvre du Plan climat sera poursuivie, avec un point d’étape collectif organisé autour du 7 juillet. La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) sera l’un des grands sujets de l’année. Elle intégrera les questions de la réduction du nucléaire à 50% dans le mix énergétique, l’accélération du développement des énergies renouvelables avec un plan de libération des EnR (début mars) et la mise en place d’un Accélérateur de la transition écologique (Acte). Son objectif : définir et mettre en œuvre des actions concrètes dans les domaines de la mobilité durable (avec une loi d’orientation prochaine), l’efficacité thermique des bâtiments (avec l’adoption du plan de rénovation énergétique avant la fin du premier trimestre 2018 et le lancement d’un coup de pouce CEE en avril), la préparation de la prochaine réglementation thermique sur les bâtiments neufs, le développement de l’économie circulaire (avec l’élaboration d’une feuille de route mise en concertation d’ici quelques semaines et finalisée en mars), l’innovation (avec un plan pour favoriser l’utilisation de l’hydrogène comme carburant), le financement de la transition écologique, etc.

D’autres projets sont en cours parmi lesquelles une initiative européenne sur le prix plancher du carbone dans le secteur de l’électricité, la finalisation de la stratégie véhicules propres et l’adoption d’un deuxième plan national d’adaptation au changement climatique. Enfin, la stratégie nationale bas-carbone sera révisée d’ici la fin de l’année. Elle intégrera la neutralité carbone annoncée dans le Plan climat : l’objectif "zéro émission" d’ici 2050.