L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

La Semaine pour la qualité de vie au travail 2019 AH

Du 17 au 21 juin dernier s’est tenue la 16e édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail, organisée par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT), sur le thème Vous avez dit performances(s) ? qui a permis de débattre et de valoriser les initiatives prises par les entreprises, au rang desquelles figurent les organismes Hlm. Qu’en est-il ?

Lire l'article

Non, la qualité de vie au travail (QVT) n’est pas un gadget, comme d’aucuns le laissent à penser, et ne se réduit pas à "l’installation de babyfoot". C’est une démarche, reconnue comme axe de négociation par la loi Rebsamen de 2015, qui vise à combiner performance de l’entreprise et bien-être des salariés. Elle a pour ambition "de donner à chacun, dans l’entreprise, la possibilité d’agir pour améliorer son travail – et faire ainsi progresser la qualité de service, l’employabilité et la performance", comme le définit l’ANACT sur son site. La QVT renvoie à des aspects positifs ou négatifs de l’organisation et des caractéristiques du travail ayant le potentiel de promouvoir, maintenir ou porter atteinte à la santé aux niveaux psychologique, social, comportemental, ou physique ; de renforcer, maintenir, ou altérer la performance durable des organisations.

Une étude conduite par l’USH et l’Institut Hlm de la RSE sur ce thème, dont la publication est prévue au second semestre 2019, tord le coup aux idées réductrices et démontre l’intérêt de la mise en œuvre d’un système de management de la qualité de vie au travail où chaque collaborateur est acteur.

Deux exemples illustrent la manière dont les organismes se sont inscrits dans cette édition 2019.

Chez Quevilly Habitat

Depuis 2016, l’OPH développe une politique de santé, sécurité et bien-être au travail, formalisée dans un accord collectif d’entreprise du 1er décembre 2016. Les premières actions mises en place ont porté sur la santé et la sécurité au travail. Le document unique d’évaluation des risques professionnels a été entièrement revu grâce à des visites de postes permettant d’évaluer les différences entre le travail prescrit et le travail réel, dans le but d’apprécier les risques professionnels auxquels sont exposés les salariés de l’entreprise. Ce travail, réalisé en lien étroit avec les membres du CHSCT, a permis une cohérence de la démarche et l’adhésion des salariés.

Outre ce travail de fond visant à améliorer les conditions de travail, ont été organisées, lors de la Semaine pour la qualité de vie au travail, des balades sophrologiques à l’attention des collaborateurs. Il s’agit de promenades collectives en pleine nature, dans une forêt proche de l’entreprise, ponctuées d'exercices de sophrologie accessibles et faciles. Cette action permet un travail préventif contre le stress. Moins contraignante pour chacun que de prendre la parole ou d’effectuer les exercices devant un groupe dans une salle fermée, cette marche constitue aussi un moment convivial où les liens entre collègues se développent.

Cette discipline, encore peu répandue, proposée aux salariés dans le cadre du travail, est une opportunité pour apprendre à se détendre, à se relaxer, à respirer, à lâcher prise sur les contraintes, à mieux gérer ses émotions, la pression, le trac, à garder confiance en soi… Dans le prolongement de cette action, l’entreprise offrira à chaque collaborateur qui le souhaite, une première séance individuelle en entreprise, sur leur temps de travail, avec un sophrologue.

Chez Espacil

Depuis 2014, Espacil réunit mensuellement son comité QVT, composé de dix salariés volontaires représentant les différents métiers/secteurs géographiques et de trois salariés des ressources humaines. Après avoir organisé pour la Semaine de la QVT de 2018 une journée sans téléphone dans les salles de réunion/formation et sans e-mail interne, ainsi qu’un moment de convivialité à l’initiative des équipes, le comité QVT de l’ESH a proposé cette année plusieurs actions :

  • essayer les corbeilles à portables nouvellement installées dans les salles de réunion, avec pour objectif de se déconnecter de son smartphone, passer une réunion ou une formation en toute tranquillité et respecter l'animateur ;
  • découvrir la sophrologie : les séances, de 45 minutes à 1 heure, ont débuté à Rennes, et se sont poursuivies à Lanester et Saint-Denis ;
  • partager un moment de convivialité, facteur de bien-être en entreprise, sur la pause du midi. Ces moments de partage permettent aux équipes de mieux se connaître, de créer et développer des liens ;
  • par ailleurs, à Rennes, une animation autour de la pratique du vélo (essai de vélos électriques et trottinettes électriques avec KEOLIS) et de la réparation du vélo (en partenariat avec l'association La Petite Rennes) a été proposée autour d’un food-truck et d'un stand café. À Brest, un pique-nique à la plage avec trajet en covoiturage, a été organisé. Pique-nique et jeux (boules, palets, volley) étaient aussi au programme à Lanester, Nantes et Saint-Denis.

Contacts : Vaya Dratsidis, conseillère emploi métier formation, DRH, USH ; vaya.dratsidis@union-habitat.org Céline Di Mercurio, cheffe de mission innovation sociale et RSE, Direction des Politiques urbaines et sociales, USH ; c.dimercurio@union-habitat.org