L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Le dossier : mal-logement, l'urgence d'un ''vaccin'' AH

Lire l'article

Pour les quatre millions de personnes mal-logées en France, la crise sanitaire débutée il y a un an aggrave les effets dus aux mauvaises conditions de logement. Cette situation est détaillée, témoignages et chiffres à l’appui, dans le 26e rapport de la Fondation Abbé Pierre sur l’état du mal-logement en 2020 (p. 14). Les pouvoirs publics envisagent et déploient des mesures de protection contre ce fléau, à l’échelle européenne (p. 17), nationale et locale, notamment avec le plan Logement d’abord (p. 18).

 

Emmanuelle Wargon a annoncé la prolongation de la trêve hivernale de deux mois, des mesures pour anticiper la sortie de trêve et lance la réforme de la politique de prévention des expulsions en s’appuyant sur le tout récent rapport Démoulin (p. 19). Dans la foulée de ces annonces, la ministre s’est engagée sur un objectif de construction de 250 000 logements sociaux en deux ans (voir aussi p. 5), rappelant ainsi que le mal-logement est une conséquence directe du manque de logements abordables. Et si leur développement était le véritable "vaccin" pour lutter efficacement et durablement, dans le "monde d’après", contre le mal-logement ?

 

Suite réservée aux abonnés...