L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Le logement social, un secteur qui embauche !

Méconnu des ingénieurs fraîchement diplômés et des techniciens du bâtiment, le logement social offre pourtant de nombreux postes dans la maîtrise d'ouvrage. Focus sur un secteur qui embauche.

Lire l'article

Avec plus de 3000 offres par an, la bourse à l'emploi de l'Union sociale pour l'habitat illustre à elle seule le vivier d'emplois dans le logement social. Le Moniteur énumère la liste des métiers : gestion locative, relation clients, gestion de la proximité et souligne aussi l'existence d'offres dans la maîtrise d'ouvrage. "Les profils recherchés sont des ingénieurs en génie civil, construction, ainsi que des urbanistes, des architectes, ou des diplômés des BTS économie de la construction, génie civil, bâtiment", détaille Véronique Velez, responsable du département Métiers, organisation, management à l'Union sociale pour l'habitat. Pourtant, "les organismes ont des difficultés à recruter les chargés d'opération, qui faisaient l'objet de 103 offres d'emploi en 2013", note Sophie Guerdin, responsable Carrière et formation à l'Union sociale pour l'habitat.

En dépit d'une forte présence sur les salons de l'emploi, de campagnes de recrutement, "cela reste compliqué d'attirer les jeunes diplômés ingénieurs qui ne connaissent pas ou peu notre secteur. Nous offrons pourtant des parcours intéressants et un environnement de travail innovant", assure Rodolphe Salfati, responsable Emploi et carrières de 3F. François Mélin, directeur des Ressources humaines du Groupe ICF, filiale logement de la SNCF, renchérit sur l'opportunité de pénétrer aujourd'hui dans le secteur : "C'est le bon moment pour intégrer le logement social, le secteur évolue vers toujours plus de performance et de proximité avec le client, et dans le même temps, de nombreux salariés partent à la retraite."

A noter, par ailleurs, que sur les questions de renouvellement urbain, le Mouvement Hlm s'est doté d'une école qui forme chaque année 400 à 500 cadres. "Nous avons élaboré un partenariat avec l'Essec pour aborder les questions de marketing urbain et de développement économique, pas seulement pour l'emploi et l'insertion dans le quartier, mais aussi pour élaborer une stratégie urbaine territoriale", explique Chantal Talland, la directrice de l'école.