L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Le projet de la filière reçoit le soutien du PRDA AH

Lire l'article

Un projet innovant porté par l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) avec la filière du bâtiment (FFB, Capeb, USH), vient de recevoir le soutien financier du Plan recherche et développement amiante (PRDA), à hauteur de 812 000 euros, pour un coût global d’1,016 million d’euros. Il a pour but de définir en commun et de tester une vingtaine de processus techniques innovants, relatifs aux interventions courantes d’entretien et de maintenance sur des matériaux amiantés dans les bâtiments.

Cette action, concentrée sur les corps d’état du second-œuvre (travaux d’entretien et de maintenance) se déroulera en trois étapes principales :

  • recensement des expériences déjà réalisées afin de créer une base de données commune à la filière ;
  • définition des processus techniques et mise en œuvre de chantiers d’évaluation permettant d’appréhender les niveaux d’empoussièrement réels ;
  • transcription des processus techniques validés en "Règles de l’art".

Conjuguer prévention et performance

Cette démarche répond à une double problématique : le risque pour la santé inhérent à la présence d’amiante est encore très largement sous-estimé, alors que des milliers d’interventions ont lieu chaque jour sur des matériaux amiantés. L’approche actuelle des préventeurs, en réponse à une réglementation justifiée mais complexe dans sa compréhension et sa mise en œuvre, montre ses limites. Par ailleurs, la présence d’amiante dans les bâtiments renchérit les coûts d’intervention. Autant d’obstacles que les quatre partenaires souhaitent franchir.

Les bailleurs peuvent être acteurs de ce projet à travers deux actions :

  • recenser les modes opératoires utilisés en sous-section 4 sur leur patrimoine, par leur régie ou par les entreprises extérieures intervenantes ;
  • organiser ou permettre la réalisation des chantiers d’évaluation des processus techniques prévus à ce projet. Les chantiers d’évaluation devront permettre l’intégration des résultats dans la base de données CARTO Amiante. Cette action pourra faire l’objet d’un financement sur présentation d’un dossier de candidature. Les bailleurs, ou groupements de bailleurs, souhaitant intégrer cette démarche peuvent prendre contact avec l’USH afin d’obtenir le cahier des charges du projet.

Une communication nationale sera réalisée par chaque partenaire auprès de ses adhérents afin de diffuser le plus largement possible cette démarche et ses résultats, et de permettre un meilleur accompagnement des intervenants de la filière du bâtiment. Afin d’assoir la reconnaissance du projet, son Comité de pilotage intègrera un représentant des structures ministériels concernées (DGT et DHUP) ainsi que les secrétariats techniques du PRDA et de PACTE.

Lancé en janvier 2018, le projet s’achèvera au mois de juin 2019. Les premiers chantiers d’évaluation pourront commencer dès le deuxième trimestre 2018.

Le commentaire d’Alain Maugard, président du PRDA

À l’occasion du séminaire du PRDA, co-animé le 13 décembre dernier par l’USH et plusieurs bailleurs, le président Alain Maugard a souhaité remercier ses partenaires : « les contrats sont en cours et financés, pour un premier jet, d’une trentaine de gestes très simples, en lien avec le programme Pacte et ses partenaires, dont l’OPPBTP, la FFB et la Capeb. Une quinzaine d’autres vont arriver ensuite, grâce à la mobilisation de l’USH et de ses adhérents ».

'

Contact : Alban Charrier, responsable du Département des politiques techniques, Direction de la Maitrise d’ouvrage et des Politiques patrimoniales, USH. Mèl. : alban.charrier@union-habitat.org