L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

"Les Hlm, une chance pour la France"

Lire l'article


Le logement social est trop souvent résumé à un coût pour la collectivité. En ces temps difficiles pour les finances publiques, le choix a été fait, par le Gouvernement, dès le projet de loi de finances 2018, d’une baisse des APL, en très grande partie supportée par les organismes Hlm, au détriment de leurs capacités d’investissement. Cette trajectoire interroge le « modèle Hlm » français, et oblige, dans les faits, à le penser différemment et sans doute à le faire évoluer.

Cette vision très budgétaire part du présupposé que le logement social est un coût pour le budget de l’Etat. Nous pensons à l’inverse qu’il s’agit d’un investissement. Cette table-ronde permettra de le démontrer, chiffres à l’appui : les Hlm contribuent à la croissance économique nationale, et par ailleurs leur plus-value sociale est également quantifiable, en plus d’être nécessaire à l’équilibre républicain, notamment dans les zones les plus fragilisées.

Elle démontrera également que les pays européens qui ont fait le choix d’une autre politique en matière de logement social, notamment à la suite de la crise de 2008, se trouvent devoir faire face à de grandes difficultés en matière de logement pour tous.

Enfin cette plus-value sociale, républicaine doit être mieux mise en valeur par les organismes Hlm, et par le Mouvement Hlm dans son ensemble. Beaucoup d’initiatives sont aujourd’hui portées et promues par les organismes Hlm, les fédérations, l’Union. Comment faire prendre conscience à nos parties prenantes de la valeur, y compris économique, de cet engagement militant et républicain, consubstantiel à la philosophie du logement social « à la française » ?

 

Intervenants :

  • Philippe Bies, président de CUS Habitat
  • Bertrand Bourrus, président du COL
  • Thierry Debrand, président du Conseil social de l’Union sociale pour l’habitat (USH)
  • Dominique Duband, vice-président de la Fédération des Entreprises Sociales pour l’Habitat (ESH)
  • Marianne Louis, directrice générale de l’Union sociale pour l’habitat (USH)
  • Pierre Madec, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE)
  • Cédric Van Styvendael, président de Housing Europe

Animé par Olivier Martocq, journaliste

  1. Ouverture - O.Martocq (0’)
  2. Données de base sur le logement social, et étude sur les coûts économique du mal-logement pour la collectivité - P.Madec (2'25)
  3. Réactions à cette présentation - T.Debrand, M.Louis, B.Bourrus, P.Bies, D.Duband (14'40)
  4. Comment mesurer l'effet économétrique d'un logement à bas loyer - P.Madec & M.Louis (27'28")
  5. Exemple de contribution à la vie sociale et économique d'un territoire ; de l'innovation à la logique de service… - Nantes Métropole Habitat (31'54")
  6. La plus-value des bailleurs sociaux / bailleurs privés - P.Madec (34"55)
  7. La spécificité française par rapport aux pays européens qui ont fait d'autres choix - C.Van Styvendael (38'18")
  8. Réactions à cette analyse comparative - P.Madec, P.Bies, M.Louis & T.Debrand (49'36)
  9. Ultimes observations - C.Van Styvendael, D.Duband, B.Bourrus (1h10'10")
  10. Exemple de contribution à la vie sociale et économique d'un territoire : la gestion de territoire au service du lien social - Nantes Métropole Habitat (1h05'18")
  11. Réaction au film - M.Louis (1h07'25")
  12. Exemple de contribution à la vie sociale et économique d'un territoire pour les personnes âgées - Nantes Métropole Habitat (1h08'33")
  13. Réactions au film - B.Bourrus, Ph.Bies, .Debrand & D.Duband (1h10'33")
  14. Résultats de l'enquête Kantar Public - O.Martocq & M.Louis (1h15'33)
  15. Ultimes réactions - P.Madec, C.Van Styvendael, M.Louis, D.Duband, P.Bies, B.Bourrus & T.Debrand (1h23)