L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Logement accompagné : des lieux sécurisants pour une population fragile AH

Le dernier bilan de la Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement (Dihal) fait état de 79 000 attributions de logements sociaux pour plus de 174 000 personnes sans domicile entre 2018 et fin juin 2021.Quatre ans après son lancement, le modèle du Logement d’abord devrait se poursuivre, voire s’amplifier à écouter les principaux candidats à la présidentielle. Les organismes Hlm sont mobilisés et déploient des offres variées. Visite guidée.

Lire l'article

Parmi les modes d’hébergement proposés dans le cadre du programme national Logement d’abord, la pension de famille, structure de petite taille, est une des formules privilégiées. Les résidents - souvent des personnes seules, sans enfant, au faible niveau de ressources et en situation d’isolement ou d’exclusion - bénéficient là d’un logement autonome avec accès à des espaces collectifs accueillant des activités collectives régulières.

C’est le cas de la Maison Littré (20 logements) à Nantes, inaugurée le 25 février par La Nantaise d’Habitations. Les premiers locataires ont emménagé en octobre 2021. Une équipe d’hôtes de maison de l’association Anef-Ferre anime et régule la vie des pensionnaires en lien avec ses partenaires.

' 

© La Nantaise d’Habitations

3F Résidences a reconverti un hôtel vétuste, rue d’Aligre à Paris, en une pension de famille de 33 logements (+1 réservé à l’hôte). Gérée par le Centre d’action sociale protestant (CASP), cette résidence est destinée aux personnes socialement isolées et nécessitant un accompagnement. À l’issue des travaux - conduits par le bailleur - le projet est labellisé Patrimoine Habitat & Environnement Effinergie Rénovation.

' 

© I3F

La pension de famille “Maison de Jouan” (11 logements), créée dans le cadre du plan de relance du dispositif des pensions de famille qui prévoit d’ici 2022 la création de 15 000 places d’accueil en France, a ouvert ses portes il y a un an après plusieurs mois de travaux réalisés par Erilia. Elle est gérée par l'ALFAMIF (Association pour le logement, la formation, l'aide médicale aux isolés et familles) Ce projet social est réservé aux mères isolées dont les enfants sont placés par décision du juge avec l’objectif de consolider les relations parent/ enfants et de favoriser leur insertion sociale.

'

© Erilia

Autre type d’hébergement, en cours de construction par Auvergne Habitat, le Foyer CHRS (centre d’hébergement et de réinsertion sociale) LHSS (lits halte soins santé), situé à Clermont-Ferrand. Ce programme proposant 45 places d’hébergement (chambres et T1), représente un investissement de près de 4 M€ (financement État, Conseil départemental du Puy-de-Dôme et Clermont Auvergne Métropole). Il vise à répondre aux besoins de l’association CeCler qui souhaite déplacer un établissement LHSS de 20 places dans des locaux neufs plus adaptés à ses activités et conforme aux normes en vigueur, et créer 25 places de CHRS. La parcelle où prendra place le foyer était antérieurement occupée par des pavillons ossature bois à usage de logements d’urgence. Ils ont été démontés et recyclés.

' 

© Atelier Jean-Paul Cristina Architectes

 

Pour en savoir plus : Dossier Hlm accompagnés