L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Marianne Louis, invitée sur France Inter pour parler Hlm

Mardi 6 janvier 2015, Marianne Louis, secrétaire générale de l'Union sociale pour l'habitat, était l'invitée de Guillaume Erner dans l'émission Service Public sur France Inter, aux côtés de Laure Bourgoin, chargée de mission Logement à la CLCV et de Philippe Eliakim, journaliste au Magazine Capital.

Lire l'article

Marianne Louis, secrétaire générale de l'Union sociale pour l'habitat, était l'invitée de Guillaume Erner dans l'émission Service Public sur France Inter pour parler attributions, rénovation thermique, vente Hlm et gestion des impayés.

Interpellée par une auditrice sur les longs délais d'attente pour se voir attribuer un logement social à Paris, elle a soulevé le décalage important entre le volume de l'offre disponible et le nombre de demandes de logements sociaux : 120 000 demandeurs, 200 000 logements sociaux existants et 6 000 à 7 000 nouveaux logements sociaux par an. Un diagnostic partagé par Philippe Eliakim, journaliste au Capital, qui, de façon générale, impute également les longs délais d'attente au ralentissement de la production. Selon lui, trois facteurs viennent l'expliquer : la raréfaction des ressources de l'Etat, l'empilement des normes, source de renchérissement de la production, et la faiblesse du partage des ressources entre organismes de zones différentes. Sur ce point, Marianne Louis lui a opposé la démarche volontaire de mutualisation engagée par les organismes Hlm à la fois dans le Pacte d'objectifs et de moyens et dans l'Agenda Hlm 2015-2018. Laure Bourgoin, chargée de mission Logement à la CLCV, a, quant à elle, évoqué la filière du 1% Logement comme moyen d'accéder plus rapidement au logement social, à condition d'être salarié d'une entreprise cotisant au 1% Logement.

Autre sujet évoqué, l'isolation thermique. Après avoir relevé la complexité des opérations de rénovation thermique en logement individuel, Marianne Louis a rappelé quelques grands agrégats pour ne pas omettre la vue d'ensemble. 100 000 logements sociaux par an progressent sur leur étiquette énergie et les logements Hlm consomment en moyenne 30% d'énergie en moins que ceux du parc privé.

Amenée à répondre sur la question des charges qui viennent parfois péniblement alourdir le coût global du logement pour des locataires modestes, Marianne Louis a alerté sur la très faible revalorisation du forfait charge de l'APL.

Réagissant, par ailleurs, aux propos de Philippe Eliakim sur la solution que pourrait représenter la vente Hlm pour financer la production, elle a rappelé que la vente Hlm restait en volume extrêmement marginale et qu'actuellement sur un stock de 80 000 logements proposés à la vente, 8 000 ventes étaient en moyenne réalisées chaque année. La vente requiert, en effet, une concertation avec les maires pour cibler les biens afin d'éviter la genèse de copropriétés dégradées. Elle est également dépendante des capacités de financement des locataires qui, comme l'a noté Laure Bourgoin, sont généralement insuffisantes.

En fin d'émission, Marianne Louis a souligné l'effort des organismes Hlm pour juguler l'augmentation des impayés par un accompagnement de grande qualité des familles en difficulté.