L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Partenariat pour une sécurité au quotidien AH

Lire l'article

L’Union sociale pour l’habitat et le ministère de l’Intérieur ont signé, le 29 mars dernier, une convention afin de relancer et d’adapter le partenariat engagé en 2000. Cette nouvelle convention fournit des repères et un cadre d’actions aux acteurs locaux, organismes Hlm et forces de sécurité, et vise à faciliter la mise en place de partenariats adaptés à la diversité des situations.

Le contexte dans lequel évoluent les bailleurs sociaux a profondément changé depuis le début des années 2000. Les questions de sécurité sont au cœur des préoccupations de nos locataires et des salariés qui interviennent au quotidien sur le terrain. Nous nous devons d’y répondre de manière claire et efficace. Ces partenariats doivent permettre aux forces de l’ordre de traiter de manière rapide et adaptée les demandes des organismes Hlm et de leurs salariés par un échange d’informations en amont, la désignation de référents et une facilitation d’accès au patrimoine Hlm, notamment aux halls d’immeubles.

La tranquillité et la sécurité de la majorité ne peuvent être menacées par les actes d’une minorité. Le métier des bailleurs sociaux est de construire, de rénover, de loger et d’accompagner les locataires dans leur quotidien et non de se substituer aux forces de l’ordre. C’est ainsi qu’ils contribuent chaque jour au bon fonctionnement de notre société. La sécurité est et doit demeurer une mission régalienne assurée par des personnels formés et habilités, seuls détenteurs de la force publique.

Assurer la sécurité au quotidien est essentielle mais l’État doit également prendre ses responsabilités en traitant le problème à la racine, en réinvestissant massivement dans les territoires délaissés et en les dotant des services publics dont les habitants ont besoin pour vivre pleinement leur citoyenneté : petite enfance, éducation, santé, emploi, accompagnement au vieillissement. Les organismes Hlm prennent leurs responsabilités dans la mise en œuvre du pacte républicain. Ils ont plus que jamais besoin de partenariats efficaces avec l’État et les pouvoirs publics locaux pour mener à bien leurs missions.

La sécurité est et doit demeurer une mission régalienne.