L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Plan de soutien aux associations et aides aux personnes précaires AH

Lire l'article

Le ministère des Solidarités a lancé le 24 novembre un appel à projets pour accompagner les associations contribuant à la lutte contre la pauvreté en 2020 et 2021, dans le cadre du Plan France Relance, qui prévoit un soutien de 100M€. Doté de 50M€ et ouvert jusqu’au 15 janvier 2021, il se décline aux niveaux national et régional pour soutenir des projets de proximité répondant à l’un des axes suivants:

- promouvoir les services innovants favorisant l’accès de chacun à une réponse à ses difficultés sociales ;
- moderniser les dispositifs d’accès aux produits essentiels (alimentaires et d’hygiène) ;
- optimiser les systèmes d’information et les infrastructures des associations pour accroître l’accès aux biens essentiels.

Un second appel à projets, également doté de 50M€, sera lancé en 2022.

Élisabeth Borne, ministre du Travail, a annoncé le 26 novembre la mise en place d’une "aide exceptionnelle de 900 euros par mois", versée de novembre à février inclus, aux travailleurs précaires ayant travaillé plus de 60% du temps en 2019, mais "pas suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits". 400000 travailleurs précaires dont 70000 jeunes seraient concernés.

Cette aide s’ajoute à l’aide exceptionnelle de solidarité destinée à plus de quatre millions de foyers modestes et précaires, à hauteur de 100€ par enfant à charge pour les familles percevant une aide personnelle au logement ; 150€ pour les allocataires du RSA ou du revenu de solidarité Outremer et les bénéficiaires de certaines aides versées par Pôle Emploi, à laquelle s’ajoutent 100 € supplémentaires par enfant à charge ; 150€ pour les jeunes de moins de 25 ans, non étudiants, percevant les APL, ainsi que pour les étudiants boursiers. 560000 jeunes sont concernés.