L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

À quand un accord européen pour le logement dans la stratégie de relance ? AH

Lire l'article

Et si la "vague de rénovations" annoncée par Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne (voir notre article ci-contre), devenait "le projet phare qui rendra nos villes et nos régions plus inclusives et plus durables" ? C’est en tous les cas ce que préconise une centaine de personnalités politiques dans une tribune publiée le 14 octobre sur le site du PSE (parti socialiste européen), appelant "toutes les institutions européennes et tous les gouvernements nationaux" à inclure un "accord européen pour le logement" dans la stratégie de relance à long terme de l’Europe.

"Nous avons besoin d’une stratégie holistique et d’une gouvernance à multi-niveaux", expliquent-ils, dans laquelle "les autorités locales et régionales (avec les citoyens, les entreprises et la société civile) mettront en adéquation les objectifs plus larges décidés au niveau européen et national avec la réalité de terrain".

Le Socle européen des droits sociaux signé en 2017, qui prévoit un accès au logement abordable pour tous, constituerait "notre pilier pour la reprise".

Les signataires de la tribune comptent également sur le nouveau Cadre financier pluriannuel, en particulier le FEDER et le FSE+, le plan de relance Next Generation EU, InvestEU et le Fonds pour une transition juste, ainsi que sur la révision des règles du Pacte de stabilité et de croissance.

Parmi eux : Philippe Close, maire de Bruxelles, Juan Espadas, maire de Séville, Fernando Medina, maire de Lisbonne, Virginio Merola, maire de Bologne, Kata Tüttő, vice-maire de Budapest, Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne...