L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Qui sont les locataires Hlm ? AH

Dans sa publication Insee Première n° 1715 d’octobre 2018, l’Insee dresse un portrait des locataires du logement social (Hlm et SEM).

Lire l'article

'

En 2016, 10,7 millions de personnes résidaient dans 4,5 millions de logements sociaux, situés pour 57% d’entre eux dans des unités urbaines de plus de 200 000 habitants. Et les quartiers prioritaires regroupent 31% de l’ensemble du parc social occupé, alors qu’ils représentent 7% des logements occupés en France. Dans ces quartiers, 68% des logements sont des logements sociaux (71% en Île-de-France). Les propriétaires occupants et les locataires du secteur libre représentent respectivement 15 et 17% du parc occupé.

QUE RETENIR ?

  • Les personnes de référence(1) des ménages occupant des logements sociaux sont, en moyenne, âgées de 50 ans, plus jeunes que les propriétaires occupants (57 ans en moyenne) mais plus âgées que celles des ménages locataires du secteur libre.
  • Les ressources des habitants du parc social sont très inférieures à celles des locataires du secteur libre et surtout à celles des propriétaires occupants. Le niveau de vie médian des locataires du parc social s’élève à 15 100€ par an, contre respectivement 17 900€ et 23 300€ pour les locataires du secteur privé et des propriétaires. Et 85% des ménages résidant dans le logement social ont un niveau de vie inférieur au niveau de vie médian des occupants du secteur libre.
  • Les personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans le parc social résident plus souvent dans les unités urbaines de plus de 20 000 habitants et sont sur-représentées dans les grands pôles urbains. A contrario, 2% des occupants du parc social font partie "des personnes les plus aisées" ; les deux-tiers résident dans l’unité urbaine de Paris.
  • Les familles monoparentales sont sur-représentées dans le parc social, où elles sont en proportion deux fois plus nombreuses que dans l’ensemble du parc occupé. Ces familles vivent plutôt en milieu urbain (Île-de-France et Sud de la France) et plus particulièrement dans les couronnes des grands pôles urbains. Et 23% des logements sociaux sont occupés par des couples avec enfants du fait de la typologie du parc (les 3 et 4 pièces représentent respectivement 37 et 29% de ce parc). Les familles nombreuses sont également sur-représentées. Les personnes seules (célibataires ou divorcées) représentent 38% des habitants contre 35% dans l’ensemble du parc de logements, excepté dans l’unité urbaine de Paris où ce public est sous-représenté. Leur niveau de vie médian s’élève à 15 700€, inférieur à celui du secteur libre et des propriétaires occupants.
  • 31% des ménages dont la personne de référence est née à l’étranger – de nationalité française ou étrangère – occupe un logement social, avec une sur-représentation des ménages dont la personne de référence est née en Afrique subsaharienne, en Turquie, ou au Maghreb.
(1) C’est la personne qui déclare le revenu le plus élevé dans le logement.