L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Rapport au Congrès : les aides personnelles au logement, c'est politique ! AH

Lire l'article

L’USH consacre cette année le rapport du 82e Congrès Hlm aux aides personnelles au logement, en l’affirmant comme un “pilier du modèle Hlm”, en complémentarité avec les aides à l’investissement et les aides à la pierre dédiées au développement et à la rénovation du parc Hlm. Il revient sur les presque 75 ans qui nous séparent de la mise en place de la première aide personnelle (avec l’ALF, l’allocation de logement à caractère familial, en 1948) en rappelant les décisions politiques qui ont prévalu alors (en l’occurrence, permettre aux familles de supporter les augmentations de loyers attendues de la suppression du gel des loyers, appliqué depuis 1914, pour attirer des investisseurs). Le détour historique démontre l’influence de ces aides directes sur la capacité, pour des millions de ménages, à faire face à leurs dépenses de logement. On voit aussi comment, depuis 2017, la mise en place de la RLS, la baisse de 5 € de l’ensemble des APL, leur sous-indexation chronique mais aussi la contemporanéisation de leur mode de calcul poursuivaient “un objectif assumé, celui de la baisse de cette dépense publique”, estimée à 15 Md€ en un quinquennat.

Dernier projet en date, celui du Revenu universel d’activité (RUA), devenu à la faveur d’une campagne électorale la “solidarité à la source”, qui prévoit de fondre les aides personnelles dans un panier d’aides sociales. Or “ces aides sont et doivent continuer d’être une aide fléchée vers le logement”, défend l’USH, “déconnecter ce lien équivaudrait à créer les conditions d’un affaiblissement fatal d’une politique sociale en faveur du logement des plus modestes”.

Le Mouvement Hlm estime plus généralement que les aides personnelles doivent retrouver leur pouvoir solvabilisateur au profit des ménages aux revenus modestes. “C’est bien le droit universel à l’accès et au maintien dans le logement qui est en jeu”, insiste-t-il.

13 millions de personnes bénéficient des aides personnelles au logement, soit 6,5 millions de ménages, 20% de la population.

Pour en savoir plus : Rapport au Congrès 2022