L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Rapport : la crise du logement perdure en Europe AH

Lire l'article

L’Observatoire d’Housing Europe vient de publier son rapport 2019 sur "L’état du logement dans l’Union européenne". Il souligne que "la crise du logement en Europe est toujours une réalité dans de nombreux pays" et qu’il s’agit d’un problème structurel. Sont pointés du doigt "le manque de foncier, les problèmes d'inégalités spatiales et de ségrégation dans certains cas, une préférence de l'administration locale d'utiliser les terres disponibles pour des activités plus lucratives - tout simplement un manque de volonté politique -, qui empêchent la mise en œuvre de politiques de logement locales dans de nombreux pays."

En 2017, 10,2% des ménages de l’Union européenne ont dépensé plus de 40% de leurs revenus disponibles pour se loger, un taux qui "grimpe à 37,8% si l’on considère les seuls ménages en dessous du seuil de pauvreté". Le rapport souligne que l’investissement public dans le logement abordable continue à baisser, à l’inverse des incitations accordées aux promoteurs privés, tandis que les aides au logement destinées aux ménages à faibles revenus sont passées de 54,5 à 80,8 milliards d'euros entre 2009 et 2015. "La question du logement est au cœur de la fracture sociale croissante que nous observons dans la plupart des sociétés européennes ces dernières années", s’inquiète Housing Europe, face au nombre croissant de personnes touchées par le manque de logements abordables, en particulier dans les grandes villes, et désormais, également les classes moyennes.

La Fédération salue cependant "le rôle des villes dans la détermination des politiques publiques, devenu un sujet politique clé ces dernières années". C’est particulièrement le cas dans les pays contraints par la loi de produire du logement abordable, comme en France, ou "lorsque la décentralisation des pouvoirs et des compétences permet à l’administration municipale de jouer un rôle actif, par exemple à Vienne, Munich ou Barcelone". Pour Housing Europe, il s’agit d’articuler au mieux ces politiques locales avec les stratégies nationales et européennes, car "l’Union européenne cherche désormais à mettre en œuvre le socle européen des droits sociaux qui repose notamment sur l’accès au logement et l’assistance aux sans-abri". Cédric Van Styvandel, son président, estime qu’une fenêtre de tir est ouverte au cours des six prochains mois pour convaincre la Commission européenne de se saisir de la question du logement abordable, en particulier en France, pour contribuer au financement des rénovations énergétiques du parc social impacté par la RLS. Sa Fédération a profité de la publication de ce rapport pour adresser une série de questions aux nouveaux commissaires européens.