L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

R.H. : "La crise du Covid a rebattu les cartes du marché du travail" AH

“Les Hlm recrutent”, la Bourse de l’emploi du Mouvement Hlm a enregistré 2 000 offres de plus en 2021 par rapport à l’année précédente qui était marquée par l’émergence foudroyante de l’épidémie de Covid-19. La crise sanitaire n’a pas seulement ralenti temporairement le marché du travail, elle l’a aussi durablement modifié. Décryptage avec Vaya Dratsidis, responsable du développement RH et de l'action professionnelle à la direction des ressources humaines de l’USH.

Lire l'article

Comment a fonctionné la Bourse de l’emploi “Les Hlm recrutent” en 2021 ?

Après une baisse du nombre d’offres publiées en 2020, année de la crise sanitaire, les organismes de logement social ont repris leurs recrutements. 351 entreprises ont utilisé la Bourse de l’emploi en 2021, diffusant 7764 offres, c’est-à-dire 2000 de plus en un an. 30569 personnes ont postulé directement, mais le nombre de candidatures est sans doute bien supérieur puisque certaines structures redirigeaient les candidats vers leur propre outil de recrutement.

Trois régions réunissent les 2/3 des offres (4647 exactement) et plus de la moitié des candidatures (18257) : l’Île-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d'Azur. Concernant les types de contrats, plus de 71,87% des offres proposées sont des CDI, 24,54% des CDD, 2,36% des offres en alternance, et les 1,23% restant correspondent à des offres en intérim, stage et service civique.

À quoi tient le succès de la plateforme ?

Le succès de la plateforme tient avant tout au fait qu’elle centralise toutes les offres du secteur du logement social sur une seule et même page. Les opportunités d’emploi sont également visibles depuis la page LinkedIn de l’USH, car elles sont automatiquement agrégées par le réseau social. Bien qu’elles soient recensées sous le nom de l’USH, l’entreprise recruteuse est précisée dans le corps du mail.

Si le nombre d’offres a effectivement augmenté depuis 2020, les DRH constatent que la crise du Covid a rebattu les cartes d’un marché du travail, qui était déjà tendu dans le secteur du logement social. Le nombre de candidatures directes est ainsi passé de 10 réponses pour 1 offre en 2019, à 8 réponses en 2020 et 4 en 2021. Les offres sont vues et lues, mais les personnes ne postulent pas aussi spontanément qu’avant la crise sanitaire.

Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Il n’est pas propre au secteur du logement social. De nombreux autres secteurs sont dans une situation similaire. La crise sanitaire, le télétravail, les nouveaux modes de travail hybrides, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle et l’exode des citadines et des citadins sont des facteurs qui ont fait évoluer le marché du travail. Les entreprises continuent, pour la plupart, à recruter “comme avant la crise du Covid”, mais les attentes des candidates et des candidats, toutes générations confondues, ont évolué.

Aujourd’hui, les personnes à la recherche d’un emploi veulent être convaincues pour postuler à une annonce. Et avec le boom de l’entrepreneuriat, on peut s’interroger : le CDI représente-t-il toujours le Graal ?

Quels conseils donneriez-vous aux gestionnaires RH de la Bourse de l’emploi pour être plus attractifs ?

Les services de recrutement doivent se questionner sur leur façon d’attirer les candidates et les candidats. Et pour commencer, il faut améliorer la qualité des offres publiées, en les rendant plus claires et attractives, plus compréhensibles. Se mettre à la place des candidates et des candidats, s’interroger sans filtre : “Qu’aimeriez-vous lire dans l’offre d’emploi qui vous donne envie de postuler dans votre organisme ?”

Du point de vue pratique, je conseille d’aérer le contenu des offres, d’éviter le copié-collé des fiches de poste, de programmer une mise à jour automatique quotidienne.

“Les services de recrutement doivent se questionner sur leur façon d’attirer les candidates et les candidats”. 

Les petites structures qui le souhaitent peuvent utiliser la Bourse de l’emploi pour gérer les candidatures de A à Z. La direction des ressources humaines de l’USH est à la disposition des gestionnaires qui rencontrent des soucis d’utilisation. Ils peuvent programmer un échange à l’adresse hlmrecrutent@union-habitat.org en précisant leur difficulté.

Au-delà de la Bourse de l’emploi, l’USH poursuit son travail sur l’attractivité du secteur Hlm en participant à des événements sur l’alternance, le recrutement et le monde de l’immobilier. En 2022, un nouveau partenariat est également à l’étude, sur l’agrégation des offres par le Pôle Emploi et un travail commun sur l’attractivité des métiers.

Propos recueillis par Valérie Liquet

Contact : vaya.dratsidis@union-habitat.org