L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Social : des initiatives multiples AH

Lire l'article

Prévenir les fragilités est au cœur de nombreuses initiatives proposées en cette fin d’année.

Mission pour déployer l’habitat inclusif

Par une lettre du 20 novembre 2019, le Premier ministre a confié à Denis Piveteau, président de la cinquième chambre de la section du contentieux du Conseil d’État, et à Jacques Wolfrom, président du comité exécutif du groupe Arcade, une mission qui doit permettre de préparer le lancement d’une stratégie nationale de déploiement de l’habitat inclusif, dans un calendrier compatible avec celui de la réforme prévue du grand âge et de l’autonomie. Cette mission s’inscrit dans la continuité de l’article 129 de la loi ÉLAN, qui donne une impulsion aux habitats inclusifs ayant fait l’objet d’initiatives locales, en alternative au logement individuel et à l’hébergement en établissement.

Les propositions sont attendues pour la fin du mois de mars 2020.

Prévenir le surendettement

Alors que la Banque de France a enregistré 88 200 nouvelles situations de surendettement en France en 2018, 150 Points conseil budget labellisés sont déployés en cette fin d’année dans huit régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Occitanie, Pays de la Loire, La Réunion) avec un budget annuel de 15 000 euros pour chacune. 250 autres points conseil supplémentaires serons labellisés d’ici la fin 2020. Prévus dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, ces Points d’accueil peuvent être portés par une association, un centre communal d’action sociale ou un centre social afin de prévenir les difficultés financières des ménages et de lutter contre le surendettement. Leurs missions sont d’informer toute personne qui le souhaite pour les conseiller, les orienter ou les accompagner dans la gestion de leur budget ou en cas de surendettement.

Sans-abri

L’objectif de la campagne hivernale francilienne 2019-2020 est d’ouvrir 7 000 places supplémentaires (3 200 à Paris et 3 800 dans le reste de l’Île-de-France) qui viendront s’ajouter aux 120 000 places ouvertes toute l’année dans la région, dont 40 000 sont des chambres d’hôtel mais aussi de mieux repérer les personnes sans-abri via un renforcement des moyens alloués aux maraudes conduites par les associations et aux plateformes téléphoniques. Une attention particulière est apportée aux familles.

Ces places ouvriront, selon les besoins, tout au long de la période hivernale. Par ailleurs, le préfet entend développer les projets d’habitat intercalaire qui permet de mobiliser des bâtiments temporairement vacants et lance un appel aux bailleurs et aux élus locaux pour y ouvrir des places d’urgence. De plus, il invite les associations à systématiser le dépôt de demande de logement social ou à vérifier si leur demande est active pour toute personne en centre d’hébergement d’urgence.

Résidences sociales : propositions Unafo

L’Unafo, Union professionnelle du logement accompagné, lors de ses 19e rencontres nationales des 3 et 4 décembre, à Rennes, a demandé la définition et la mise en œuvre d’une véritable stratégie de production et de développement des résidences sociales. Elle a alerté sur des inquiétudes subsistant sur ce secteur : la mise en œuvre de la contemporanéité des aides au logement qui va impacter l’accès au logement des jeunes, la réforme en cours du RUA, les difficultés liées au modèle économique des résidences sociales et à celles de produire et de développer des résidences sociales, en l’absence d’un soutien clair des pouvoirs publics. Pour convaincre ces derniers, l’Unafo a présenté les résultats d’un travail de près d’un an, sur l’utilité sociale du logement accompagné en France qui, au vu d’éclairages européens, apparaît comme un exemple à suivre. Une enquête sur les publics accueillis dans ces résidences sera prochainement rendue publique en vue de renforcer la visibilité du logement accompagné.