L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Trophée de l'Utilité sociale AH

Lire l'article

Pour la cinquième année consécutive, le Pôle Hlm du groupe Arcade a organisé le Trophée de l’Utilité sociale afin de partager les projets Habitants innovants et reproductibles, menés par les sociétés du réseau tout au long de l’année pour favoriser le lien social dans les territoires.

Lors de cette édition, et avec le renfort des deux nouvelles sociétés qui ont rejoint le groupe (Le Foyer Rémois et Le Foyer Stéphanais), huit projets ont été présentés au public et au jury. À l’issue des présentations, trois projets ont été primés sur des thématiques différentes.

Le premier prix du jury a été décerné à la SFHE pour son projet "Bien vivre, c'est bien manger". Une initiative menée en partenariat avec Potager City, spécialiste de la livraison de paniers de fruits et légumes bio ou en agriculture raisonnée, qui permet à l’ESH de proposer à ses locataires des produits de qualité à tarifs négociés. Si à ce jour vingt programmes sont dans la boucle, l’objectif est de couvrir tout le patrimoine de la société, hors Corse.

Le second prix du jury a été remis au Foyer Rémois pour le projet "Accompagnement et Prévention pour l’Insertion par le Logement". Projet expérimenté par trois bailleurs sociaux rémois qui permet de mutualiser les compétences, les savoir-faire et les outils entre les bailleurs, associations qualifiées et partenaires sociaux et d’apporter une réponse identique aux publics fragilisés pour l’ensemble des bailleurs sur un territoire, notamment en matière d’expulsions. Et ce, avec l’aide d’un tiers extérieur, le Club de prévention d’Épernay, en impliquant le client. Le dispositif, lancé en janvier 2017, a permis d’étudier 101 dossiers. Pour le Foyer Rémois, 50% des ménages accompagnés ont repris les paiements et cinq ménages sont aujourd’hui autonomes.

Le Prix du Public est quant à lui revenu au Foyer Stéphanais, pour son programme "d’Autoréhabilitation accompagnée", dans le cadre d’un partenariat avec deux associations (Emergence-s et le Comité d’action et de promotion sociale) qui s’adresse aux locataires en difficulté sociale volontaires. Initiée avec le Fonds d’innovation sociale des ESH, il y a cinq ans, cette initiative vise à permettre aux ménages de se réapproprier leur lieu de vie et de rendre possible un projet de mutation, par exemple, sans avoir un coût élevé de réparation lors de l‘état des lieux ou d’éviter l’expulsion. Après accord du ménage, une rencontre est organisée avec celui-ci, le bailleur et l’association pour établir un diagnostic de la situation et définir les actions à mener, formalisées par un contrat tripartite. Depuis 2015, 43 familles ont bénéficié de ce dispositif.

En fin de journée, un don a par ailleurs été remis à Croix Rouge Insertion, dont le travail quotidien en faveur de l’insertion par l’activité économique a été présenté par sa directrice générale, Chloé Chambre-Simeha.