L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Un ministre du Logement qui connaît les enjeux du secteur Hlm AH

Lire l'article

Le nouveau gouvernement vient d’être nommé quelques semaines après le résultat des élections législatives. Le regret affiché unanimement par les professionnels du logement et de la politique de la ville de ne pas voir ces thèmes portés par un ministère dédié a été entendu par le président de la République et la Première ministre. Je salue la nomination d’Olivier Klein comme ministre délégué à la Ville et au logement. Maire de Clichy-sous-Bois, président de l’Anru, il sait combien la question du logement, et plus particulièrement du logement social, est un enjeu pour nos concitoyens. Il peut compter sur le Mouvement Hlm pour être un partenaire efficace. Les défis ne manquent pas : relance de la production de logements sociaux, accélération de la transition environnementale et de la rénovation énergétique, développement de l’accession sociale, avancement du renouvellement urbain, dynamiques territoriales en métropole comme en Outre-mer, accueil des réfugiés. Nous espérons que le rattachement du ministère de la Ville et du logement au ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, permettra que le gouvernement place à nouveau la politique du logement, et notamment du logement social, au cœur de ses priorités.

La nomination de Jean-François Carenco à l’Outre-mer est aussi un signal positif. Il a été un grand préfet de région et je le sais attentif aux questions liées au logement, sujet essentiel et complexe en Outre-mer.

J’adresse enfin mes salutations républicaines à Caroline Cayeux, nommée ministre des Collectivités territoriales avec qui le Mouvement Hlm a collaboré de manière constructive et efficace sur le programme Action cœur de ville. Elle connaît l’enjeu que représente le logement pour les élus locaux.

Cette composition gouvernementale et l’installation du Parlement nous permettent désormais d’engager les travaux nécessaires pour affronter les enjeux économiques de très court terme du secteur. Les éléments de compromis trouvés en 2019 autour de la “clause de revoyure” arrivent à terme et certaines de ses mesures doivent être remises en débat dans le cadre du PLF 2023 et de la prochaine convention quinquennale entre l’État et Action Logement. La discussion se déroulera dans un contexte d’inflation qui déplace certains curseurs, notamment autour de la charge de la dette du secteur, du taux du Livret A et de la capacité de la Caisse des dépôts à produire des financements bonifiés pour compenser en partie la RLS.

Dès à présent nous sommes à l’œuvre. Le Congrès Hlm de Lyon nous permettra un premier point d’étape collectif.

 

“Olivier Klein peut compter sur le Mouvement Hlm pour être un partenaire efficace.”