L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Un toit commun pour la halte de nuit, les Restos du Cœur et le CHRS AH

Lire l'article

Livré par Domofrance, le pôle social Ravezies, à Bordeaux, réunit en un bâtiment trois structures – auparavant éclatées dans la ville – gérées par trois associations œuvrant en synergie pour les personnes en situation de précarité : un accueil de jour, une halte de nuit et un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS). Un site unique dans l’Hexagone né d’un partenariat entre la Ville, Bordeaux Métropole et la préfecture de Gironde qui s’inscrit dans le cadre de la mise en place du Pacte de cohésion sociale et territoriale, avec pour objectif de mutualiser et rationaliser les moyens et les synergies des associations spécialisées dans l’accueil et l’hébergement de personnes en difficulté.

Dès l’origine du projet, l’ESH a été associée pour accompagner l’ensemble des partenaires et acteurs dans le montage du projet, sa construction et une partie du financement.

Le bâtiment a été conçu par l’architecte Michel Moga sur un foncier de 1 600m2 mis gratuitement à la disposition du bailleur, par Bordeaux Métropole dans le cadre d’un bail emphytéotique de 55 ans.

''

La salle de restauration partagée entre la halte de nuit et les Restos du Cœur.

Ce pôle social, dont le coût est de 3 M€ hors foncier, financé par les subventions de la Métropole (308 000 €, hors foncier, estimé à 600 000 €), la Ville (300 000 €), l’État (117 000 €), le Conseil départemental (90 000 €), les prêts d’Action Logement (240 000 €), les emprunts (1,60 M€) et les fonds propres de Domofrance (385 000 €) comprend :

  • un centre d’hébergement et de réinsertion sociale du Diaconat de Bordeaux qui occupe 1 212m2 composé d’espaces collectifs (cuisine, salon, etc.), dont une partie est partagée avec la halte de nuit, et des logements individuels (17 chambres équipées et 12 logements du T1 au T3) ;
  • la halte de nuit de 257m2 qui offre aux publics réfractaires aux CHRS, un dortoir, une tisanerie, des douches et un lieu pour recevoir les bénéficiaires en entretiens individuels ;
  • les Restos du Coeur qui, sur 407m2, disposent d’une salle de restauration partagée avec la Halte 33, d’une cuisine, d’espaces pour les ateliers d’activité et d’animation.