L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Utiles Ensemble dans le débat démocratique AH

Lire l'article

À l’occasion de la nouvelle année, je souhaite tout d’abord adresser mes meilleurs vœux à l’ensemble des salariés du Mouvement Hlm, à nos partenaires du monde associatif ainsi qu’à tous les élus qui s’engagent quotidiennement pour cette grande cause qu’est le logement social. 2022 débute comme 2021, la crise sanitaire perturbe nos vies personnelles et professionnelles. Mais elle ne sera pas une année comme les autres. Les élections présidentielle et législatives seront un moment important de débat démocratique. Ces deux dernières années ont rappelé combien la qualité de vie de nos concitoyens dépendait avant tout des conditions dans lesquelles ils étaient logés. Les candidats à l’élection présidentielle doivent l’avoir à l’esprit que le logement est un sujet sur lequel il leur faudra prendre position et éviter les postures caricaturales et la démagogie.

Pour participer de manière constructive à ce débat, l’USH a lancé un nouveau cycle de rencontres Utiles Ensemble, pour élaborer des propositions concrètes à soumettre aux candidats, et plus tard, à l’exécutif élu. Des rencontres se sont tenues dans toutes les régions et je tiens à remercier les organismes Hlm et les Associations régionales pour leur forte mobilisation. Les propositions que nous ferons sont les leurs. Tout en défendant nos valeurs et nos engagements pour l’accès au logement, notre volonté est de poser aux pouvoirs publics et aux forces politiques les conditions requises pour pouvoir répondre aux enjeux qui sont les nôtres. Celui de la production d’une offre supplémentaire tout d’abord. Oui, nous avons besoin de produire au moins 120 000 logements sociaux par an dans notre pays. Comment dire le contraire quand 2,2 millions de nos concitoyens sont inscrits sur les listes de demandeurs, certains depuis plusieurs années ? Il faut que l’État et les collectivités nous donnent les moyens d’atteindre et même de dépasser cet objectif. Celui de la réhabilitation ensuite. Il s’agit autant de la question de la qualité de vie de nos locataires que de l’enjeu lié au dérèglement climatique. Nous ne pourrons franchir le mur des réhabilitations thermiques qui se présente devant nous qu’avec un engagement fort de l’État et de nos partenaires financiers.

2022 est donc une année remplie  de défis pour notre Mouvement. Nous en avons l’habitude et serons au rendez-vous.

 

Les candidats doivent prendre position sur le logement et éviter les postures caricaturales.