L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Vacances citoyennes AH

L’été est traditionnellement la période des petits boulots pour les adolescents et les jeunes adultes et les bailleurs sociaux sont nombreux à leur proposer des chantiers liés à l’entretien de leur patrimoine. L’occasion pour les jeunes de réaliser une action concrète au service de l’intérêt général, et pour les organismes, de faire leur part dans la lutte contre la précarité. Retour sur quelques expériences.

Lire l'article

Pour la seconde année consécutive, l’OPH de la Meuse et la Direction territoriale de la Protection judiciaire de la jeunesse (DTPJJ) 54/55/88 s’associent dans le cadre d’une convention de partenariat pour mettre en place des chantiers d’insertion.

Le premier projet concerne 6 jeunes, placés sous mandat judiciaire, âgés de 13 à 18 ans, pour une période de 15 jours. Quatre d’entre eux sont affectés à des travaux de rénovation de cages d’escalier et de hall et les deux autres à des chantiers d’espaces verts. Objectif : faciliter leur intégration sociale et professionnelle. Le partenariat s’étendra jusqu’à la fin de l’année et pourra donner lieu à d’autres chantiers dans le département.

Ces missions bénéficient du travail d’accompagnement et d’encadrement des éducateurs de la PJJ et des techniciens de l’Office, qui transmettent conjointement des notions d’organisation, de savoir-faire et d’entraide. Par ailleurs, le temps des travaux, les adolescents sont bien accueillis par les locataires qui apprécient la qualité du travail mené. Une opération bénéfique pour les 2 institutions dont l’objectif commun est de mettre en avant la mobilisation et l’investissement de jeunes qui se donnent une chance de réussir. 

© OPH de la Meuse

© OPH de la Meuse

En partenariat avec des collectivités et des associations locales, Meurthe-et-Moselle Habitat a organisé des chantiers durant tout l’été. Éducatifs ou d’insertion, ils peuvent servir des causes citoyennes, et sont entrepris au bénéfice d’un projet individuel, collectif ou solidaire.

Environ 150 participants ont profité de ce dispositif pour essentiellement des opérations de nettoyage et de propreté des halls ou des abords des résidences, ou encore la réalisation d’un jardin pédagogique partagé à Frouard.

© MmH

© MmH 

Financer un départ en vacances, un permis de conduire ou des études… Comme tous les ans, Le Foyer Stéphanais a aidé les structures associatives et les communes à réaliser des chantiers jeunes. Le bailleur finance la rémunération des participants et fournit le matériel, tandis que les autres partenaires encadrent les chantiers.

Au-delà des cinq opérations mises en place, un chantier jeunes permanent est en projet avec la Maison de l’emploi et de la formation de Saint-Étienne-du-Rouvray. Encadré par la régie de l’OPH, ce dispositif permettra de proposer un chantier court à un jeune au moment où il en a besoin dans son parcours d’insertion.

Parallèlement, Le Foyer Stéphanais collabore avec l’entreprise d’insertion ABBEI pour la remise en état d’appartements et soutient un chantier d’insertion d’entretien des espaces verts pour les publics fragiles (au RSA).

© Le Foyer Stéphanais

© Le Foyer Stéphanais

À Grenoble, avec l’association Concordia, Actis et la Ville ont accueilli, du 15 au 30 juillet, des bénévoles, français et européens, qui ont souhaité s’investir sur un chantier artistique. Quinze jeunes, hébergés dans un logement de l’OPH, ont investi le quartier Hoche. Autour d’une dizaine d’ateliers, ils ont réalisé une fresque (photo) avec l’artiste grenoblois, Jérôme Fabre, participé à l’entretien d’espaces végétalisés, créé une signalétique dans le quartier, des jeux au sol et un espace de pique-nique et de repos.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de Chantier Ouvert au Public (COP), une initiative de la Ville de Grenoble qui considère que, pour que l'espace public soit un bien commun, il peut et doit se construire en commun.

© Actis

© Actis