L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Villes de France : l'habitat social a sa place AH

Lire l'article

Villes de France, l’association des élus des villes de 10 000 à 100 000 habitants, propose des mesures de soutien et de relance de l’activité économique des villes moyennes, parmi lesquelles celles de "mettre en œuvre un taux réduit de TVA sur tous les investissements des organismes Hlm afin d’inciter à la rénovation", d’"amplifier la rénovation urbaine des QPV en allant plus loin dans la reconfiguration patrimoniale et l’amélioration de la performance énergétique du bâti" ou encore d’"augmenter le fonds national d’aide à la pierre, avec une enveloppe dédiée plus généreuse pour la démolition de logements sociaux en zone détendue et la construction d’un habitat plus attractif".

L’association suggère également de relancer Action Cœur de ville à travers dix propositions dont la "massification des aides à la rénovation qualitative des bâtiments et du patrimoine", l’idée de "mieux doter et consolider l’Anah", la possibilité aux sociétés d’archéologie privées de répondre temporairement aux appels d’offres pour les diagnostics d’archéologie préventifs, l’extension du dispositif "Denormandie" à la démolition reconstruction en centre-ville…

Villes de France suggère aussi de créer des "Territoires prioritaires de santé", qui seraient "placés au même rang de priorité que les QPV", sur lesquels seraient identifiés les enjeux transversaux de l’accès aux soins (cadre de vie, attractivité économique, mobilité, etc.) et bénéficieraient de nouveaux financements de l’État pour accompagner l’installation des médecins.