Actualités

Thème de la publication
Coopérative Hlm
Numéro

Actualités Habitat n°1213

Paru dans

JUIN 2024

Actualités Habitat n°1213

Date de publication :

01 juillet 2024

Auteur(s) :

VALÉRIE LIQUET

Assemblée générale : Les Coop' Hlm, quoi qu'il arrive

La perspective d’un gouvernement d’extrême droite n’était pas à l’ordre du jour, ou en tous les cas pas tout de suite, quand la Fédération des Coop’ Hlm a adopté, fin mai, son nouveau projet fédéral. Quoi qu’il arrive en ce début d’été 2024, les 4 défis fixés pour 2030 auront du sens.

«Dans un monde en mutation, les Coop’ Hlm sont plus que jamais légitimes à contribuer à répondre aux besoins en logement des Français, en locatif comme en accession sociale, en portant les valeurs de la coopération et en défendant une vision généraliste du logement social ». C’est la conviction qui avait amené la Fédération à renouveler son projet fédéral de 2016. Projet adopté lors de l’assemblée générale qui s’est tenue à la Cité universitaire de Paris, les 29 et 30 mai. Dix jours avant les élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale, on parlait déjà de « monde en mutation » et de « valeurs ». La raison d’être des Coop’ Hlm adoptée en 2021- « L’invention permanente pour se loger et vivre ensemble » - résonne aussi, aujourd’hui, avec une intensité renforcée.

En clôturant l’assemblée générale, Marie-Noëlle Lienemann avait évoqué « la situation assez alarmante de notre pays, au-delà de la crise du logement, parce que nos concitoyens sont déçus, en colère, blasés, et fatalistes ». L’ancienne ministre voyait bien « se dessiner un doute républicain qui ne fait que croître : nous ne sommes plus dans une mobilisation collective autour de positions communes, mais plutôt dans une réaffirmation identitaire, parfois exclusive et parfois agressive au regard d’autrui ».

« Nous, nous sommes des acteurs de l’intérêt général. »

Mouvement Hlm, mouvement républicain

Alors, sous sa casquette de présidente de la Fédération des Coop’ Hlm, elle avait rappelé : « Nous, nous sommes des acteurs de l’intérêt général ». Et plus largement : « Le mouvement Hlm devrait être un des piliers du mouvement républicain, parce qu’il garantit à tous le droit fondamental de se loger. Il est acteur de la mixité sociale, du vivre-ensemble, de la fraternité républicaine ».

Le nouveau projet fédéral constitue un socle et un cap pour les années à venir, « quoi qu’il advienne », disait entre les lignes Marie-Noëlle Lienemann ce 30  mai. Il positionne les Coop’ Hlm autour de 4 défis pour 2030  : « actrices des parcours résidentiels et de la mobilité », « actrices de la transition écologique », « au service des territoires » et « entreprises citoyennes et responsables ».

En tant qu’actrices des parcours résidentiels, les Coop’ se fixent de mettre en chantier 10 000 logements en accession sociale par an à partir de 2030. Un objectif ambitieux puisqu’en 2023, les 163 Coop’ Hlm ont produit 3 460 logements en accession sociale (7 400 au total). Pour tenir compte de la conjoncture, elles doublent cet objectif d’une volonté de représenter au moins 15 % des PTZ émis dans le neuf (contre 10 % en 2022). Parallèlement, elles comptent interpeller les fédérations du bâtiment pour s’attaquer à « la perte de qualité des ouvrages livrés ». Du côté de la demande, elles renforceront l’accompagnement des coopérateurs dans le financement de leur acquisition et des ménages du parc social qui souhaiteront accéder à la propriété. Dans les territoires tendus, la part des locataires Hlm parmi les accédants était de 17 % en 2023, l’objectif est d’atteindre les 25 % en 2030.

Sur le champ du locatif social, les Coop’, qui ont géré 201 813 logements en 2023, entendent développer une « gestion locative coopérative ». Cela passerait par de nouvelles modalités de concertation et d’implication avec les locataires et leurs représentants.

Pour assurer leur rôle dans la transition écologique, les Coop’ Hlm veulent amener leur patrimoine géré à un haut niveau de performance énergétique. Cela passe par la rénovation des logements E, F, G d’ici 2030, aussi bien les logements loués que les 102  459 lots principaux de syndics. La Fédération prépare un “Plan EnR” pour décarboner le parc géré. Il comprendra un audit, un programme d’accompagnement et des valorisations des bonnes pratiques ainsi que la présentation des modes de financement accessibles.

Dans l’esprit d’être au service des territoires, la Fédération mettra en place une série de boîte à outils : accession dans le neuf, accession dans l’ancien, densification du tissu pavillonnaire, LLI “responsable”, BRS “responsable”, commerces… Elle prépare un produit spécifique “Accession nouvelle vie” pour l’intervention dans l’ancien. Elle veut expérimenter dans le parc privé la rénovation/vente en diffus. Elle lancera un dispositif pour faire passer les expérimentations à l’échelle supérieure et stimuler les Coop’ Hlm les moins dynamiques.

 

Une diversité de solutions pour une diversité de territoires

Le projet fédéral des Coop’ prévoit aussi d’élargir les publics cibles. Aux jeunes actifs : proposer une offre adaptée en location et en accession. Aux seniors : un « viager éthique », des résidences adaptées, des béguinages, des projets inclusifs… Il s’agira aussi de redéfinir les bases du syndic solidaire. La rénovation des copropriétés devra être mieux accompagnée ainsi que l’activité de transactions au service des coopérateurs.

Auprès des élus, il faudra construire un argumentaire « pour rendre les opérations des Coop’ désirables » et valoriser leur souplesse d’intervention. Par exemple, valoriser le statut d’OFS à gouvernance coopérative.

Pour que les élus comprennent bien que les Coop’ sont des « entreprises citoyennes et responsables » sur lesquelles ils peuvent s’appuyer, il faudrait pour chaque territoire calculer et rendre compte de leur création de valeur. Le projet fédéral encourage à développer des actions d’intérêt général locales, directement ou par le biais de structures de type “fonds de dotation” à l’échelle d’une coopération ou d’un territoire.

Au sein de leur patrimoine, les Coop’ Hlm sont motivées pour « faire vivre une réelle démocratie coopérative ». Elles comptent pour cela « avoir un sociétariat représentatif et vivant » et fixent un objectif de 100 % de locataires coopérateurs en 2030 pour les Coop’ Hlm récemment adhérentes. Du côté des pratiques, l’objectif est de 50 % des coopératives engagées dans la démarche Quali’Coop en 2030.

Enfin, il s’agira d’« avoir une gouvernance en phase avec la société ». Le projet fédéral fixe un objectif de 39 % de femmes dans les structures de gouvernance en 2026 pour atteindre progressivement la parité (50 %) en 2030.

Production, vente et gestion en 2023

Les 163 Coop’ Hlm ont produit 7 409 logements, dont 3 462 en accession sociale sécurisée, en 2023. Elles ont vendu 3 742 logements neufs en accession sociale sécurisée. Elles gèrent désormais 201 813 logements locatifs sociaux et 102 459 lots principaux de syndics.

 

Six opérations primées

Marie-Noëlle Lienemann a remis le 30 mai les trophées du concours des Opérations remarquables organisé par la Fédération à six Coop’ Hlm.

• Le trophée ORiginalité des usages est reparti dans les mains du Logis Breton pour son projet Acadie d’“architecture habitée” à Quimper, réalisé avec la participation des habitants locataires et accédants (lire AH 1212).

• Le trophée CoOpéRation a été remis à la Coop Vendéenne du Logement pour l’opération de 48 maisons en BRS, Le Fougerou, portée par le volontarisme de la maire de Sainte-Marie-de-Ré.

• Habitat de l’Ill est rentrée en Alsace avec le trophée AbORdable et OuveRt, pour son projet d’habitat participatif senior bien nommé Les PotÂgés, composé de 10  grands studios locatifs sociaux PLAI, PLUS et PLS, avec un étage en attique dédié aux espaces partagés incluant une chambre pour les familles, un espace de soin, une salle commune, une buanderie et des terrasses partagées.

• Le trophée PerfORmance est revenu à Espacil Accession pour son programme Éolie qui propose à Guérande 28 logements en accession à la propriété, dont 6 portés en PSLA par la coopérative Hlm Coop Logis. Situé dans un éco-quartier, il s’appuie sur des techniques de construction innovantes (conception bioclimatique, façade en peuplier local, réemploi des terres comme matériaux de construction pour les murets), grâce à un partenariat avec une Scop d’architecture, PADW.

• Le clin d’Œil du juRy a été adressé à Centre Alsace Habitat pour son opération Sport dans les quartiers organisée pour les enfants des locataires en partenariat avec les clubs de foot et de basket de la ville de Colmar et l’implication de collaborateurs sportifs de haut niveau.

 

Les lauréats du concours des Opérations remarquables entourant la présidente des Coop’Hlm. © T. Vallier

Mots clés
Thèmes
Abonnement
k

PARU DANS ACTUALITÉS HABITAT N°1213 DU 30 juin 2024

Actualités Habitat n°1213

Retrouvez cet article et beaucoup d’autres en vous abonnant au Magazine Actualités Habitat.

F