L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Circulaire de l'Union sociale pour l'habitat n° 2004-24 du 30 Avril 2004

Circulaire de l'Union sociale pour l'habitat n° 2004-24 du 30 Avril 2004 relative à l’observatoire national des faits d’insécurité dans l’habitat social - Enquête 2002.

Nos Réf. : PLM/VM/IQ - circulaire numéro 24/04

Pièce jointe : 1

Objet : Observatoire national des faits d’insécurité

Paris, le 30 avril 2004

Madame, Monsieur le Président,

Madame, Monsieur le Directeur,

L’Union sociale pour l’habitat a souhaité se doter, après un long travail de concertation au sein du mouvement professionnel, d’un outil d’observation et d’analyse des faits d’insécurité dans le patrimoine social, afin de prendre la mesure exacte des faits qui perturbent la qualité de vie des locataires et le service que leur apportent les organismes, et de faire valoir ces faits auprès des pouvoirs publics dans les différentes instances d’évaluation des politiques publiques récemment mises en place.

Cet outil a pris la forme d’une enquête annuelle auprès de chaque organisme, dont la première mouture vous a été présentée lors d’une journée professionnelle en septembre 2003, et adressée à chacun d’entre vous.

Vous trouverez ci-joint l’exploitation de ces premiers résultats, relatifs aux faits survenus au cours de l’année 2002. Ces résultats doivent être regardés et analysés avec la plus grande prudence, compte tenu de l’absence de référence antérieure, et de la difficulté que parfois, certains d’entre vous ont eu à les collecter. Le questionnaire lui-même demandera à être affiné lors de la prochaine enquête, afin de faciliter l’exploitation et de fiabiliser les résultats.

Cependant, ils permettent déjà de mieux cerner l’impact de l’insécurité sur les conditions d’exercice du métier, l’activité des personnels et des prestataires, les équilibres financiers des organismes et les principaux faits d’incivilités dont ont à souffrir les habitants. Ils montrent également combien, par leur mobilisation sur ces sujets, les organismes se professionnalisent et s’organisent. Mesurer la réalité d’un fait, c’est déjà mieux y répondre.

Nous allons lancer dans les tous prochains jours le second questionnaire, amélioré en fonction de vos remarques, et portant sur les faits survenus en 2003. Nous vous incitons vivement à y répondre, de manière à confirmer et fiabiliser les résultats déjà obtenus. La communication vis à vis des partenaires extérieurs ne sera réalisée qu’après cette seconde vague, dans la mesure où nous bénéficierons alors de tendances d’évolution plus sûres.

Je remercie vivement ceux d’entre vous qui se sont mobilisés lors de cette première expérience, et je compte sur vous tous pour en faire un véritable outil de pilotage de notre action professionnelle dans le domaine de la tranquillité de l’habitat.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur le Président, Madame, Monsieur le Directeur, à l'assurance de mes salutations distinguées.

Paul Louis Marty

Les faits d'insécurité dans l'habitat social en 2002

Mots-clés

Informations complémentaires

Date du document : 30.04.2004
Entité(s) : Direction Juridique Et Fiscale - DJEF
Nom(s) contact : Valérie Vénuse
Email(s) contact : ush-djef@union-habitat.org
Numéro : 2004-24

A lire aussi

USH
Marianne LOUIS
Depuis janvier 2017, l’Union et les fédérations mettent à votre disposition un nouveau service en ligne, « L’annuaire numérique Hlm ».
Circulaires USH
publié le
Catherine Hluszko
Thierry DEBRAND
Dans cet avis intitulé : « Le « logement d’abord », c’est « d’abord du logement » social et abordable pour tous », le Conseil social de l’Union sociale pour l’habitat indique partager les objectifs et le principe du logement d’abord. Il relève cependant qu’un certain flou demeure sur des points pourtant cruciaux de cette ambition. Quel public le gouvernement cible-t-il dans le logement d’abord ? Quel est l’avenir de la politique du logement d’abord si les pouvoirs publics poursuivent le désengagement de l’Etat dans la politique nationale du logement ?
Rapports - Guides - Doc
publié le
Juliette Furet
La note relative à la collecte des données de l'occupation sociale du Parc Hlm (OPS) 2018 précise les modalités selon lesquelles les organismes communiquent au GIP SNE les résultats de l’enquête OPS 2018.
Rapports - Guides - Doc
publié le
Sylvie Bourdin
Afin de privilégier une mixité sociale, Rennes Métropole a instauré un loyer unique pour ses 30 000 logements sociaux.
Brèves et Articles
publié le