L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Hébergement d’urgence : les associations tirent encore la sonnette d’alarme

L’objectif de zéro sans domicile fixe, semble aujourd’hui complètement illusoire, c’est ce qui ressort des propos émis par le Collectif des associations unies pour le logement des personnes sans-abris.

Il alerte sur le décalage entre les annonces du Gouvernement et son plan Logement d'abord, et la réalité que vivent les acteurs de terrain. Plus de 500 familles et 87 personnes isolées ont sollicité le 115 sans obtenir de réponses. Le plan quinquennal pour le Logement d’abord ne peut répondre aux situations d’urgence – il capte même dans certains territoires des places prévues pour l’hébergement d’urgence. Quant au plan pauvreté, il n’aborde pas la question des sans-domicile fixe.

Lire l’article : Plan Le logement d’abord : encore des lenteurs au démarrage.

Lire l’article. Source : Gazette des communes, 19 décembre 2018.

Informations complémentaires

Date du document : 21.12.2018
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Sylvie Bourdin
Le dispositif entend réduire le nombre de sans-abri d’ici la fin du quinquennat.
Brèves et Articles
publié le
Sylvie Bourdin
Le Logement d’abord constitue une approche de long terme visant l’accès au logement des personnes sans domicile et est complémentaire des actions de mise à l’abri immédiate des sans-abris dans l’hébergement d’urgence, actions qui restent indispensables, en particulier en cette période hivernale.
Brèves et Articles
publié le
Jean-Louis Dumont
Thierry DEBRAND
Le conseil social de l'USH publie son 2ème avis consacré au logement d’abord. Le logement d'abord a pour objectif d’offrir une solution de logement, condition préalable à l’insertion, sans imposer des modes d’hébergement successifs et temporaires.
Circulaires USH
publié le
Catherine Hluszko
Thierry DEBRAND
Le « logement d’abord » a pour objectif d’offrir une solution de logement, condition préalable à l’insertion, sans imposer des modes d’hébergement successifs et temporaires. Destiné à des publics variés, y compris ceux qui ne nécessitent pas d’accompagnement social, il a été salué dans son principe et ses ambitions, par de nombreux acteurs du logement. Une ambitieuse politique de logement d’abord constituerait une avancée dans la résorption de la crise du logement.
Rapports - Guides - Doc
publié le