L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

La mobilité résidentielle des locataires du parc social- Eclairages n° 10

La Caisse des Dépôts publie deux études Eclairages N°9 et N° 10 à partir de l’enquête Logement de l’Insee. Ces études mettent en évidence la baisse de la mobilité résidentielle des ménages français au cours des dix dernières années, une baisse encore plus marquée les locataires du secteur social.

Cette diminution de la mobilité s’explique par la conjoncture économique et le vieillissement de la population, la tendance à déménager diminuant nettement avec l’âge.

L'étude du n° 10 d'"Eclairages" montre que la mobilité résidentielle des ménages du parc social décroît en effet fortement avec l’âge. À l’inverse, les événements tels qu’une installation en couple, la naissance d’un enfant ou une séparation poussent les locataires d’un logement social à déménager. Les revenus constituent le troisième facteur déterminant de la mobilité résidentielle, les plus modestes et les plus aisés étant les plus mobiles. Les ménages du parc social aux revenus médians déménagent moins souvent car d’un côté, ils ne sont pas assurés de pouvoir bénéficier d’un logement social s’ils déménagent et de l’autre, ils n’ont pas les moyens suffisants pour devenir locataires du secteur libre ou accéder à la propriété.

Mobilité residentielle.png

Lire et télécharger le numéro

Accéder au résumé des 2 études

//fr.pinterest.com/pin/create/extension/

//fr.pinterest.com/pin/create/extension/

//fr.pinterest.com/pin/create/extension/

//fr.pinterest.com/pin/create/extension/

Informations complémentaires

Date du document : 01.02.2016
Entité(s) : Centre de Ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Insee
En 2015, la moitié des salariés habitant et travaillant dans la même commune vont travailler en voiture. Cette proportion s’élève à huit salariés sur dix pour ceux travaillant hors de leur commune de résidence. Les cadres et les employés utilisent moins leur voiture que les autres catégories socio-professionnelles.
Brèves et Articles
publié le
Sylvie Bourdin
Plus de 2 millions de personnes sont en attente d'un logement social or les grands appartements sont rares et ceux des personnes âgées en sous-occupation. Les bailleurs sociaux doivent alors trouver des solutions pour favoriser la mobilité résidentielle et cela passe par la création de bourses d'échange comme celle mise en place par l'OPH de Montreuil en 2009 et plus récemment celle de 2018 mise en place par la ville de Paris et l'AORIF.
Brèves et Articles
publié le
Marie LANZARO
Qui sont les personnes qui ont connu un ou des épisodes sans logement? Quel(s) impact(s) la perte du logement a-t-elle eu sur leurs conditions? Que sont-elles devenues et quel a été leur parcours résidentiel à l'issue de cette ou ces périodes sans logement?
Rapports - Guides - Doc
publié le
Frédéric Paul
La prise en compte des besoins de mobilité est une dimension essentielle de la qualité du service rendu aux locataires.
Circulaires USH
publié le