L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Le logement très social : extension ou fragilisation du droit au logement ?

Le logement très social : extension ou fragilisation du droit au logement ?

La France a eu des "sans-logis" au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, puis des "mal-logés" à l'aube des années soixante-dix. Elle compte désormais des "personnes défavorisées" éprouvant des difficultés pour accéder à un logement ou s'y maintenir. Ce constat dressé à la fin des années quatre-vingt a été à l'origine de nombreuses mesures pour consolider la dimension sociale de la politique du logement confrontée à la transformation des structures familiales, à la montée de la précarité et aux différentes manifestations de l'exclusion sociale et urbaine.

Un rapprochement sans précédent s'opère entre la politique du logement et l'action sociale, aboutissant à la constitution d'un nouveau système de réponses que les auteurs de ce livre identifient comme le "logement très social". Ils montrent qu'il s'agit là d'un remaniement profond de la politique du logement : transformation des caractéristiques de l'offre immobilière, nouvelles façons de désigner les demandeurs de logements (les défavorisés) et de les prendre en charge, présence de médiateurs agissant comme tiers sociaux, remaniement du milieu des intervenants (organismes HLM et associations). Tout se passe finalement comme si le "logement très social" constituait une réponse à la question du logement des pauvres, des inadaptés et des précaires ; une réponse qui représente une autre façon de construire le droit au logement.

Informations complémentaires

Date du document : 01.12.2002
Entité(s) : Centre de Ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 13257
Valérie VENUSE
Lettre de la direction des études juridiques et fiscales du 7 au 22 septembre 2017
Lettre d'information
publié le
Marianne Leblanc Laugier
Et si la complainte de la crise du logement était un piège qui nous empêche d’aller de l’avant ? Quelles sont les mauvaises raisons qui troublent l’apparence de la réalité ? Essai critique de Marianne Leblanc Laugier suivi d'un entretien avec Catherine Sabbah, journaliste aux Echos.
Ouvrages
publié le
Pierre-Edouard Weill
Au croisement de l’analyse des politiques publiques, de la sociologie du droit et de la sociologie urbaine, cet ouvrage donne à voir une tentative de rationalisation de l’action publique par le recours à la justice, tout en pointant ses limites et ses effets pervers.
Ouvrages
publié le
Elisabeth GRAS
L'Union sociale pour l'habitat édite chaque semaine une synthèse de la presse nationale et locale.
Synthèse de presse
publié le