L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Sortir du mal-logement, c'est possible !

Cet ouvrage publié par la Fondation Abbé Pierre présente vingt initiatives qui permettent à des personnes sans domicile de bénéficier d'un logement autonome, à des jeunes de se loger dignement ou à des ménages surendettés de ne pas être expulsés.

Comment se projeter dans l’avenir, ou même tout simplement vivre, en étant privé de l’essentiel : un habitat digne et adapté ?

Sur le principe, tous les décideurs sont d’accord pour garantir ce droit à chacun.

Mais en pratique, malgré les déclarations d’intention des responsables politiques et des gouvernements successifs, le tableau est plus sombre : depuis le début des années 1980, de nouvelles formes d’exclusion par le logement apparaissent, la part des dépenses qu’il occasionne dans le budget des familles ne cesse d’augmenter, 900 000 citoyens sont privés de logement personnel et près de 3 millions subissent de mauvaises conditions de logement ou l’exiguïté de leur lieu d’habitation.

Y aurait-il une fatalité au mal-logement ? Rien ne serait donc fait pour sortir de ce marasme ?

Cet ouvrage propose de démontrer le contraire.

Il décrit vingt initiatives innovantes qui, grâce à l’énergie inventive d’associations et de collectivités, en France ou à l’étranger, permettent à des personnes sans domicile de bénéficier d’un logement autonome, à des jeunes en difficulté de se loger dignement, à des ménages surendettés de ne pas être expulsés.

Chacune de ces actions devrait inspirer de nouvelles orientations politiques à l’échelle locale ou nationale.

Reconnue d’utilité publique en 1992, la Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés agit au quotidien pour que chacun ait accès à un logement digne, quelles que soient ses ressources et sa situation sociale.

« Le logement, c’est une question de justice ! » affirmait l’abbé Pierre.

Editions de l'atelier, 2016, 176p.

Informations complémentaires

Date du document : 01.09.2016
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 15941
La Gazette des communes
« Dans le secteur Hlm, un locataire entrant sur deux est sous le seuil de pauvreté. Alors en cette période de confinement, nous avons incité les bailleurs sociaux a engagé une démarche du « aller vers » afin que les gens ne restent pas avec leurs difficultés. C’est ainsi que des campagnes téléphoniques ont été mises en place » explique Marianne Louis, directrice générale de l’Union sociale pour l’habitat (USH).
Brèves et Articles
publié le
Banque des Territoires - Localtis
Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé annonce retenir les premières mesures du plan de mobilisation nationale contre l’isolement proposé par Jérôme Guedj dans un premier rapport publié le 5 avril. Au cœur du dispositif : le contact téléphonique et la coordination de bénévoles par le maire ou le CCAS. Pour le repérage des plus fragiles, les 70.000 gardiens d'immeubles et les bailleurs sociaux et privés seront mobilisés.
Brèves et Articles
publié le
IRDSU
Résultats de l'enquête nationale menée par l'IRDSU auprès de 80 professionnels du développement social et urbain. Cette analyse sur les QPV permet de mettre en place les actions d'accompagnement sociale à mener tout au long de cette pandémie et de réfléchir également sur les actions futures pour construire l'après-crise.
Brèves et Articles
publié le
Banque des Territoires - Localtis
L'USH a annoncé, dans un communiqué de presse le 03 avril, le renforcement de l'accompagnement social des locataires les plus fragilisés par la crise sanitaire. Grâce à la mobilisation des bailleurs Hlm, les locataires en difficulté peuvent prendre contact avec un conseiller clientèle de leur organisme Hlm pour bénéficier d'un accompagnement individuel face aux difficultés financières engendrées par la crise sanitaire.
Brèves et Articles
publié le