L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Vies majuscules - Autoportrait de la France des périphéries

Cet ouvrage est un recueil de tranches de vie racontées par une centaine de témoins de tous âges vivant un peut partout en France. Ces textes issus d'ateliers d'écriture animés par des journalistes visent à mettre en lumière le quotidien des habitants d'une France invisibilisée, celle des périphéries.

De l’ombre à la lumière. Le mouvement des Gilets jaunes puis, surtout, la crise du Covid-19 ont braqué le projecteur sur une France aux contours flous, longtemps invisibilisée. Une France qui vit « à quelques euros près », qui n’a pas besoin qu’on lui dise de traverser la rue pour savoir que le travail est un précieux gage de survie ou d’émancipation, pour qui une voiture en état de marche est une absolue nécessité, qui connaît le prix de la solidarité...

La France des caissières, des postiers, des aides-soignantes, de ceux qui entretiennent les résidences sociales. Celle qui est restée courageusement sur le pont pendant cet étrange printemps de confinement. C’est cette France des « vies majuscules » que l’ambitieux projet qui a donné naissance à ce livre a voulu appréhender. Encadrés par des journalistes, quelques centaines de témoins de tous âges, de Marseille à Grande-Synthe, de Mulhouse à Caen, de Troyes à Toulouse, de Nantes à Billom, de Laxou à Saintes, de Vierzon à Mont-Saint-Martin et de Joué-lès-Tours à Lunel, ont pris la plume pour se raconter. Loin des clichés condescendants ou stigmatisants, ils relatent bien concrètement la recherche d’un stage quand on n’a pas « la gueule de l’emploi », le rôle de « psy à temps partiel » d’une employée de ménage, l’angoisse des formalités « dématérialisées » quand on ne maîtrise pas les outils numériques, la sortie tête haute d’une situation de violence conjugale ou familiale. Mais encore la chaleur des relations de voisinage ou d’un réseau d’aide pour obtenir enfin des papiers quand on a « choisi la France ». Personnels et universels, graves, amusés, coléreux, amoureux, informatifs, fantaisistes, ces textes, qui se répondent et se complètent, apportent la preuve, s’il en fallait, que les « petites histoires » permettent bien souvent de comprendre la « grande ».

Ce projet est porté par La Zone d’expression prioritaire (La ZEP), un dispositif d’accompagnement à l’expression via des ateliers d’écriture animés par des journalistes, et le réseau des Régies de quartier et de territoire.

Editions Les Petits matins, 2020, 332 p.

Informations complémentaires

Date du document : 01.10.2020
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 16259
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Le 28 mars, la ministre Nadia Hai, chargée de la Ville, lance le programme «Quartiers productifs» lors de la troisième édition du Printemps des Territoires organisée par la CDC et la Banque des Territoires. Ce dispositif vise à faire émerger des projets économiques et sociétaux dans les quartiers prioritaires définis situés dans quatorze territoires pilotes afin d’aider les collectivités dans la mise en œuvre de stratégies territoriales. Cette expérimentation est déployée dans des quartiers prioritaires de métropole et également à Saint-Louis à La Réunion.
Brèves et Articles
publié le
Conseil économique social et environnemental - CESE
Dans son avis adopté le 25 mars, le CESE analyse les facteurs qui ont amené à la dévitalisation des centres des villes de moins de 20.000 habitants et formule 27 propositions. Au regard de la mise en œuvre des nouveaux dispositifs de redynamisation du centre des petites villes et bourgs, le CESE a identifié les vulnérabilités et les atouts de ces territoires abandonnés, un phénomène amplifié avec la crise sanitaire. Aujourd'hui, une vingtaine de territoires sont concernés par ces dispositifs.
Brèves et Articles
publié le
Observatoire des impacts territoriaux de la crise (OITC)
Le 19 mars s’est déroulé le webinaire de l’observatoire des impacts territoriaux de la crise sanitaire « OITC », soutenu par l’Association des Communautés de France (AdCF), l’Association des Directeurs généraux des Communautés de France (ADGCF), l’Institut CDC pour la Recherche et le Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l’action (Lirsa) du CNAM. Un temps d’échange entre partenaires sur les premiers résultats de la recherche de l’impact de la crise sur le développement des territoires et leur dynamique.
Brèves et Articles
publié le
Raphaël Besson, chercheur en socio-économie-urbaine
François Ménard, chargé de mission recherche au PUCA
Hélène Morteau, docteure en aménagement du territoire et urbanisme
« Villes confinées », fait partie d’une série de podcasts ayant pour thème les « Villes renversées » réalisés par Raphaël Besson, chercheur en socio-économie-urbaine. Chercheurs, chercheuses, habitants, activistes, artistes, agents de collectivités ou de ministères partagent leurs vision et expériences de la ville contemporaine autour d‘un invité principal. Pour cet épisode, le PUCA a été sollicité pour parler de la ville confinée.
Brèves et Articles
publié le