L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Projet européen AFTER : des gisements d'économies low cost

Compte-rendu de l'atelier au Pavillon du Développement Durable au Congrès Hlm de Lille 2013 sur le Projet européen AFTER : des gisements d'économies low cost

 

Projet européen AFTER :

 

des gisements d’économies low cost

24 septembre 2013

 

Intervenants :

Audrey Guilmin, Experte Développement Durable, Union sociale pour l’habitat

Julien Bonnet, Chargé de mission, DELPHIS

Alain Goraguer, Directeur technique, Auvergne Habitat

Laure Bourgoin, Chargée de mission Logement, CLCV

Pierre Guyard, Directeur des marchés collectivités et habitat, Cofely (groupe GDF-SUEZ)

Dans un contexte d’accélération des exigences énergétiques et environnementales des bâtiments, la production nouvelle a minima BBC ou la réhabilitation avec un volet énergétique ambitieux ont été jusqu’à présent priorisées. Le projet européen AFTER vise à identifier des solutions d’amélioration en continu de la performance énergétique du parc existant. Il permet d’identifier les gisements d’économie d’énergie « complémentaires » ou « d’optimisation » en testant et en évaluant les leviers d’actions correspondants. Il a pour but également de capitaliser les retours d’expériences et les enseignements sur les mesures d’économies d’énergie efficaces et reproductibles.

AFTER : pour des économies d’énergie à petit prix dans le logement social

Financé à 75 % par la Commission européenne (budget de 2,7 millions d’euros), le projet européen AFTER cherche à identifier des solutions d’amélioration énergétique efficaces, abordables, et adaptées au logement social existant. Depuis mai 2011, ce projet réunit pour une durée de trois ans 18 partenaires issus de six pays européens (dont la France), parmi lesquels des bailleurs, des associations de locataires, etc. Concrètement, trois étapes jalonnent le projet :

- la collecte de bonnes pratiques

- l’évaluation de ces bonnes pratiques

- l’expérimentation sur le terrain de 18 mesures, qu’elles soient techniques ou comportementales.

Cette dernière phase est actuellement en cours et les résultats seront disponibles à l’été 2014.

Bonnes pratiques testées en France par Auvergne Habitat

Entreprise sociale de l’habitat installée à Clermont-Ferrand, Auvergne Habitat gère 11 500 logements. Ce bailleur a intégré le projet AFTER courant 2012 et participe aujourd’hui à l’expérimentation de trois mesures d’économies d’énergie low cost.

L’une d’elles concerne une méthodologie de suivi d’un contrat d’exploitation de chauffage, incluant un système d’intéressement avec le prestataire – une spécificité typiquement française – dans la résidence Les Rameaux. Les locataires s’interrogent sur l’utilité de ce système d’intéressement : pourquoi payer cette somme en plus du combustible ? Le suivi hebdomadaire des résultats de l’exploitant comprend l’évaluation des désordres qui auraient été subis par les locataires si des actions correctives n’avaient pas été mises en place par l’exploitant, lorsque la consommation d’énergie excédait l’objectif visé (par exemple, remplacement d’une vanne). Au final, chacun peut se rendre compte de l’utilité du système d’intéressement, qui incite clairement l’exploitant à faire preuve d’efficacité. Une fois la cible de performance définitivement atteinte par l’exploitant, elle peut être révisée pour que le système reste profitable aux locataires.

Autre bonne pratique expérimentée par Auvergne Habitat : l’instrumentation pour le suivi d’une ventilation naturelle assistée, à l’issue d’une opération de réhabilitation de la résidence Bergson. Cette solution permet une analyse comparée de l’efficacité du système en place par rapport à une VMC classique. L’acquisition des données commencera en octobre 2013 et se poursuivra jusque début 2014.

Associer les locataires : une nécessité

La CLCV est la seule association de consommateurs mobilisée dans le cadre du projet AFTER. Selon l’association, l’implication des locataires est nécessaire à la réussite de celui-ci. Dans ce cadre, la CLCV a élaboré un questionnaire général de satisfaction, en cours de diffusion. Plus spécifiquement, en France, elle est également chargée de recueillir l’avis des locataires concernées par les opérations d’Auvergne Habitat, grâce à la réalisation d’enquêtes à l’automne 2013 – qui s’ajoutent aux ateliers locataires prévus par le bailleur début 2014. Leurs résultats seront disponibles avec l’ensemble des conclusions du projet AFTER courant 2014.

Du côté de l’exploitant : des outils de suivi et d’accompagnement

Mis en place par Cofely, le système VERTUOZ est un tableau de bord énergétique. Les indicateurs qui y figurent permettent de repérer d’emblée si les performances énergétiques du bâtiment sont satisfaisantes. L’exploitant expérimente également avec un bailleur du Nord-Pas-de-Calais un accompagnement sociologique. Pendant la saison de chauffe, des sociologues sont présents sur le terrain : ils vont à la rencontre de ces familles de locataires volontaires pour mieux connaître leur mode de vie, appréhender leur culture de l’énergie, et en profitent pour leur faire passer des messages clés. A l’issue de cet accompagnement, des actions d’économies d’énergie adaptées aux comportements des habitants peuvent être envisagées.

Informations complémentaires

Date du document : 24.09.2013
Entité(s) : Direction de la Maîtrise d'Ouvrage et des Politiques patrimoniales - DMOP
Nom(s) contact : Audrey Guilmin
Email(s) contact : audrey.guilmin@union-habitat.org
Sylvie Bourdin
L’association Bâtiments bas carbone propose un dispositif spécifique pour le tertiaire, présenté au salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI).
Brèves et Articles
publié le
Sylvie Bourdin
Bilan des projets de la thématique Bâtiment du PIA (Edition 2018) opéré par l'ADEME avec leur répartition régionale, financés dans la thématique de l’amélioration de la performance énergétique et environnementale du bâtiment, notamment dans les domaines : bois construction, numérique et dématérialisation...
Brèves et Articles
publié le
Sylvie Bourdin
L'Ademe présente les lauréats de son appel à projets pour la réduction de la consommation énergétique des bâtiments.
Brèves et Articles
publié le
Sylvie Bourdin
Si la dynamique semble bien engagée, l’expérimentation laisse apparaître un déséquilibre : la baisse des consommations d’énergie est plus avancée que la reduction des émissions de carbone.
Brèves et Articles
publié le