L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Solaire thermique : les pistes d'amélioration

Compte-rendu de l'atelier au Pavillon du Développement Durable au Congrès Hlm de Lille 2013 sur le Solaire thermique : les pistes d'amélioration

  

Solaire thermique : les pistes d’amélioration

 

24 septembre 2013

 

Intervenants :

Farid Abachi, Responsable Département Energie et Développement Durable, Union sociale pour l’habitat

Patrice Olivier, Directeur régional d’H&TC

Jean-Luc Sutter, Directeur de la diversification et de la production, MOSELIS

Elisabeth Aubert, Chef de produits EnR, GrDF

Marie Ruault de Beaulieu, Responsable solaire thermique, EDF Optimal Solutions

 

Le recours aux EnR est l’un des enjeux des opérations énergétiquement performantes, en neuf comme en réhabilitation. Le solaire thermique est l’une des solutions préconisées – voire requises – par les bureaux d’études pour des bâtiments basse consommation (BBC). Or, il ne s’agit ni d’un composant, ni d’une solution industrielle standardisée reproductible, mais d’une installation à part entière qui nécessite des compétences spécifiques en conception, en réalisation et maintenance.

Les retours d’expériences des bailleurs sur les premières opérations montées sont très mitigés, en termes de bilan économique, de facilité de maintenance et de frais de gestions (donc de charges locatives), de résultat technique, de niveau de couverture… C’est pourquoi il est nécessaire d’identifier, à partir d’une quinzaine d’installations volontairement sélectionnées parmi celles peu satisfaisantes, sur l’ensemble du territoire français, les raisons des dysfonctionnements, et tester des pistes d’amélioration. L’évaluation finale sera effectuée en juin 2014, après plus d’une année de suivi.

Points noirs et préconisations

L’étude financée par l’USH, l’Ademe et GrDF, et menée par H&TC, dresse plusieurs points noirs au stade études, réalisation, et exploitation : estimations inadaptées des besoins des habitants, choix du solaire pas toujours pertinent, complexité des schémas hydrauliques, insuffisance de la prise en compte du solaire dans la conception du bâtiment, outils de dimensionnement inadaptés, cahiers des charges trop succincts, manque de spécialisation des bureaux d’étude, etc.

L’étude formule également une série de préconisations. A l’évidence, le solaire ne convient pas à toutes les situations, toutes les opérations. Les études de faisabilité doivent définir plusieurs scenarii en recours énergétique. L’outil de calcul des installations est différent de celui de la Réglementation thermique (RT). Privilégiant la simplicité des schémas hydrauliques, le dimensionnement de l’installation doit être adapté aux besoins d’eau chaude sanitaire et non aux surfaces disponibles pour les panneaux, ce surdimensionnement est une source fréquente de dysfonctionnement. Par ailleurs, le suivi d’une installation de solaire thermique doit être encadré par un contrat de maintenance spécifique, et la formation du personnel exploitant est ici un autre point crucial.

L’expérience d’un bailleur social

Si certains bailleurs font état de résultats mitigés, d’autres mettent en avant les avantages, dont les faibles coûts d’investissement mentionnés par Moselis : 1 800 euros par logement.

L’expérience montre que les charges d’eau chaude sont en baisse pour les locataires, sans qu’il soit possible de calculer précisément les gains. En effet, comment prendre en compte la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou le taux de couverture ? A quelle source d’énergie se comparer, quel prix de l’eau prendre en compte, etc ?

Chacune des installations de Moselis n’a été réalisée qu’après la réalisation d’un audit énergétique ou d’une étude thermique. En cas de chaufferie neuve, le recours au solaire thermique est systématique. En fonction des logiciels utilisés, il est parfois difficile de disposer des données métrologiques nécessaires pour dimensionner les installations. Lors de la phase d’exploitation, des difficultés liées au réglage des installations, au suivi, aux pannes et aux sinistres, etc. peuvent apparaître. Parmi les pistes d’amélioration identifiées par le bailleur de Moselle, on trouve le recours au suivi métrologique télégéré et l’amélioration de la répartition des charges de chauffage et d’eau chaude sanitaire solaire.

Une prise de conscience en marche

Pour appliquer la RT 2012 (obligatoire depuis le 1er janvier 2013), le solaire thermique est un levier indispensable. C’est pourquoi les acteurs se mobilisent pour fiabiliser la filière. GrDF précise qu’une offre évolue pour garantir un bon dimensionnement et faciliter la mise en œuvre. Les fabricants mettent au point des schémas simplifiés d’installation pour les logements collectifs. Les formations qualifiantes se multiplient, pour tous les métiers. Le solaire thermique est une solution qui fonctionne à condition de s’entourer des professionnels compétents, et d’être prêt à une grande implication tout au long du projet.

Peu connu : le solaire thermodynamique

Pour Optimal Solutions (groupe EDF), une bonne conception commence par une estimation fine du besoin en eau chaude sanitaire, qui détermine la surface des capteurs à installer ainsi que les conditions d’implantation des capteurs. Si toutes les conditions sont réunies, le solaire thermique est possible. S’il manque une ou plusieurs conditions, l’option du solaire thermodynamique est à étudier. Cette technologie consiste à coupler au chauffe-eau solaire une pompe à chaleur. Solaire thermique ou solaire thermodynamique, chaque solution présente ses avantages et ses défauts, en termes de contraintes d’implantation, d’accès aux subventions publiques, de coût d’investissement. Un solide bilan économique et technique doit donc être réalisé pour chaque projet.

 

Etude disponible sur le Centre de ressources de l’USH : lien

 

 

 

 

Informations complémentaires

Date du document : 07.11.2013
Entité(s) : Direction de la Maîtrise d'Ouvrage et des Politiques patrimoniales - DMOP
Nom(s) contact : Farid Abachi
Email(s) contact : farid.abachi@union-habitat.org
Sylvie Bourdin
Les réseaux de chaleur et de froid urbain en France ont repris leur développement, modernisent leurs générateurs et étendent leur desserte. Ils deviennent un atout important dans la transition énergétique.
Brèves et Articles
publié le
Marianne LOUIS
Actualisation des outils d'aide à la décision (guide et fiches pratiques) présentant les conditions de réussite d’une installation de panneaux solaires photovoltaïques ainsi que les dernières avancées permettant d’envisager l’autoconsommation collective de l’énergie produite.
Circulaires USH
publié le
AROSH PC
Pour de nombreux organismes Hlm, développer des systèmes de production d’énergie photovoltaïque et favoriser l’autoconsommation, c’est apporter des réponses pertinentes aux dynamiques de transitions sociétales et environnementales, et c’est contribuer à l’accompagnement des politiques territoriales de l’énergie et de l’environnement. Ce guide, réalisé par l’AROSH PC Union Régionale Hlm en Nouvelle Aquitaine et l'Union sociale pour l'habitat, a pour objectif d'accompagner les organismes dans leur projet.
Rapports - Guides - Doc
publié le
Jacques Vernier
Cet ouvrage de la collection "Que sais-je ?" propose un descriptif complet des énergies renouvelables existantes, leur mode de production et la quantité d'énergie qu'elles fournissent à ce jour.
Ouvrages
publié le