L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Y a-t-il une place pour des solutions électriques ?

Contexte

Depuis fin 2010, l’USH suit, en partenariat avec Cerqual et Promotelec, les solutions techniques mises en œuvre dans des opérations neuves BBC d’habitat social. Le chauffage collectif, notamment gaz se généralise y compris dans les logements individuels. Alors que la solution électrique par effet joule permettrait de limiter la part des charges forfaitaires dans les dépenses énergétiques (abonnement et maintenance) tout en répondant de manière efficace aux nouveaux besoins énergétiques des bâtiments BBC (faibles et intermittents), différents acteurs considèrent qu’il n’est pas possible d’y recourir avec la RT2012.

Qu’en est-il réellement ? Quelles solutions techniques faudra-t-il privilégier, avec quel impact sur les charges locatives des ménages ? Quels sont les vecteurs de progrès et les points de vigilance ?

Autant de questions auxquelles il sera proposé de répondre dans le cadre d’un atelier associant des organismes Hlm et industriels impliqués dans un programme de développement initié par l’USH.




Compte-rendu succinct de l'atelier

Y a-t-il une place pour des solutions électriques ?

Responsable : Catherine di Costanzo USH

Intervenants :

Philippe Cottard, Responsable de la maîtrise d’ouvrage, Habitat 76

Christophe Houver, Responsable de la coordination des politiques immobilières, Réseau Batigere

Olivier Servan, Directeur des marchés Habitat France, Saint Gobain

Eric Baudry, Directeur Marketing groupe, Groupe Muller

Nicolas Cotard, chargé de prescription, Aldes

Loïc Heuze, Directeur des relations extérieures, Delta Dore

La variable électricité plus favorable

En 2010, l’USH lançait un observatoire de la performance énergétique du logement social qui a déjà récolté des données quantitatives sur 10 000 logements BBC neufs. Les trois quarts de ces logements fonctionnent au gaz. Or la multiplication des abonnements pourrait contrarier les économies attendues de la baisse de la consommation.

Les études préalables à deux opérations de construction neuves sont portées à la connaissance des participants : dans les deux cas, la variable électrique est financièrement plus favorable que la variante gaz. Les études intègrent les coûts de maintenance des équipements et les coûts d’abonnement.

Répondre à la RT 2012

Le groupe Saint Gobain a participé au groupe de travail lancé par l’USH sur la combinaison possible entre RT 2012 et les solutions électriques. Saint Gobain a construit une démarche pour estimer les effets d’une enveloppe de bâti très performante couplée à des équipements électriques. Objectif : répondre à la question « quelle configuration permet de répondre aux exigences de la RT 2012 ? ».

Tout en respectant les exigences des maîtrises d’ouvrage (double vitrage et ventilation simple flux), le programme montre qu’il est possible d’atteindre les 50KWh par mètre carré et par an avec une enveloppe optimisée.

Autre approche, celle du groupe Muller qui a comparé les données pour un chauffage via une pompe à chaleur (PAC), un équipement gaz, ou une solution électrique par effet joule : c’est encore la solution électrique qui fait apparaître les meilleurs résultats, en mixant des critères comme la consommation et les coûts de maintenance, sa rivale PAC arrivant au coude-à-coude.

Débat

L’électricité a mauvaise presse, et les thermiciens n’ont pas l’habitude de calculer des configurations enveloppe + solutions électriques, qui ne sont pas apparues spontanément en réponse à la RT 2012. Il faut donc appréhender cette période comme une phase pilote pour tous.

Un participant s’interroge sur les coûts de maintenance et d’exploitation tout au long de la vie, pour des équipements comme les pompes à chaleur, pour lesquelles le retour d’expérience n’est pas nourri.

Un autre participant insiste sur la nécessité de faciliter le travail des bureaux d’études réalisant les études thermiques en faisant par exemple évoluer les régles TH Bat définies par le CSTB.

De manière générale, la salle s’accorde sur le leurre que constitue la recherche d’une solution unique et valable dans toutes les situations. C’est en profitant de la mixité de matériels et de configurations, adaptée au contexte de l’opération (individuel, groupée, etc) que les professionnels auront le plus de perspectives


- 1_COTTARD philippe Habitat 76 Présentation Mesnil Esnard PDD 26 09 2012.pdf URL => 1_COTTARD philippe Habitat 76 Présentation Mesnil Esnard PDD 26 09 2012.pdf - 2_Houver BATIGERE RT Présentation Sartrouville PDD Congrès 2012 et électrique.pdf URL => 2_Houver BATIGERE RT Présentation Sartrouville PDD Congrès 2012 et électrique.pdf - 3_Congrès USH - RT2012 chauffage électrique direct - diapos Saint-Gobain.pdf URL => 3_Congrès USH - RT2012 chauffage électrique direct - diapos Saint-Gobain.pdf - 4_USH Congrés sept 2012 V2 - copie.pdf URL => 4_USH Congrés sept 2012 V2 - copie.pdf

Informations complémentaires

Date du document : 26.10.2012
Entité(s) : Direction de la maîtrise d’ouvrage et des politiques patrimoniales – DMOP
Nom(s) contact : Nicolas Prudhomme
Email(s) contact : dmop@union-habitat.org
Marianne Louis
Acteur de la lutte contre le changement climatique, le Mouvement Hlm promeut la mise en oeuvre des dispositifs permettant une réduction des consommations d’énergie associée à une diminution de charges locatives.
Circulaires USH
publié le
Alban Charrier
L’Union sociale pour l’habitat lance un appel à manifestation d’intérêt pour explorer les dispositifs alternatifs possibles permettant d’atteindre un objectif équivalent à celui des compteurs individuels d’énergie thermique ou des répartiteurs ou de frais de chauffage. Ces dispositifs permettront une réduction des consommations d’énergie avec une logique d’obligation de résultat associée à une diminution effective de charges locatives, et viendront conforter l’action du Mouvement Hlm engagé de longue date dans la transition climatique et la lutte contre la précarité énergétique.
Rapports - Guides - Doc
publié le
Alban Charrier
Nicolas Cailleau
Cette note consacrée à l'application du dispositif d'individualisation des frais de chauffage a pour but d' apporter un éclairage détaillé du contexte, de proposer une méthodologie de mise en œuvre des obligations réglementaires et de préciser le mode de calcul de rentabilité.
Rapports - Guides - Doc
publié le
ADEME
L'ADEME publie un rapport synthétique sur le dispositif (2015-2018) des CEE. Cette évaluation détermine les impacts directs et indirects et met en avant les résultats et les évolutions observées du dispositif des CEE rapportés par les acteurs de ce dispositif qui ont partagé leur expérience.
Brèves et Articles
publié le