L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

"La télé relève" améliorera-t-elle la gestion économe de l'eau ?

Contexte

La télé relève des consommations d’eau à grande échelle arrive à maturité grâce aux progrès technologiques et informatiques. Elle constitue une alternative intéressante à l’individualisation des contrats de fourniture d’eau dans la recherche d’une amélioration du rapport qualité/coût du service. Elle semble désormais incontournable pour améliorer la gestion collective de l’eau et renforcer la relation avec les locataires.

Elle a en effet pour ambition de réduire les coûts de gestion tout en fiabilisant la répartition des charges, développer la communication avec les locataires et les responsabiliser par rapport à leur consommation, et optimiser les interventions curatives à partir du suivi en temps réel des consommations. Elle se traduit par différents services au bailleur et au locataire. A terme, elle doit aboutir à la facturation mensuelle.

Ce débat technique permettra de montrer les offres innovantes en la matière et d’apporter des témoignages sur le process de mise en place à grande échelle de ces solutions.




Compte-rendu succinct de l'atelier


Responsable : Brigitte Brogat

Intervenants :

Philippe Le Marre, Créteil Habitat

David Pinçon, Directeur du patrimoine, Logiparc

Franck Dubale, Equitia

Eric Chauvineau, Lyonnaise des eaux

Réactivité grâce à la télé relève

Individualisation des charges : une tendance lourde

Le bailleur Créteil Habitat communique tous azimuts avec les locataires grâce aux informations disponibles quotidiennement grâce à la télé relève. L’enjeu est crucial, l’eau est en effet la première charge pour Créteil Habitat et ses locataires, et aussi le premier sujet de conflit ! La surconsommation classiquement observée est la fuite d’eau des toilettes. Désormais, une semaine après la détection d’une telle fuite grâce à la télé relève, une société de robinetterie prestataire de Créteil Habitat, intervient dans le logement. La deuxième source d’économie est l’usage anormal par les enfants et adolescents (parfois 250 litres pour une douche).

Logiparc note les bienfaits d’une campagne de communication avant de lancer le projet télé relève. L’individualisation des charges grâce à la télé relève chez ce bailleur aboutit à une baisse de consommation d’eau chaude/eau froide de 15% et un gain de pouvoir d’achat d’environ 250 € en moyenne par logement. Après la phase test sur 200 logements, le programme a été étendu à près de 10 000 logements.

Débat

La période de régularisation des charges est un moment de crispation pour les bailleurs comme pour les locataires : les bailleurs attendent donc beaucoup de la télé relève, au sens où elle permet d’anticiper des surconsommations. La télé relève va donc au-delà de la radio relève ou du télé report : elle permet aux locataires de suivre leur consommation régulièrement, et non pas d’être sanctionnés a posteriori. Les bailleurs s’interrogent sur les coûts réels de la technologie.

Les conditions du succès

Simplicité et accompagnement humain

Lors de la mise en place d’un dispositif de télé relève, les blocages sont d’abord internes au bailleur. Il faut donc anticiper le projet autant en interne qu’avec les locataires. Il faut co-construire le cahier des charges sur les plans juridique, technique, et financier, où à chaque fois le chemin est semé d’embûches. Enfin, il faut faire simple pour les locataires.

Qualité du diagnostic et déploiement

De la qualité du diagnostic dépend la maîtrise du projet (coûts, délais) et la qualité du service rendu. Entre les bailleurs séduits par les alertes et la réparation des fuites, ou ceux qui se focalisent sur les portails de suivi utilisés par les locataires, les profils de déploiement de projets de télé relève sont très divers.

Débat

Pourquoi l’organisme HLM doit-il supporter la refacturation de la consommation d’eau à ses locataires ? Cette question agite depuis longtemps les bailleurs, qui voient donc d’un mauvais œil l’arrivée de la télé relève sur un plan financier. Pour l’USH, qui milite depuis longtemps pour l’individualisation des charges d’eau, la télé relève offre une bonne solution provisoire, en attendant l’application de l’article 93 de la loi SRU.

Autre question : celle du coût pour les petits consommateurs. Dans leur cas, l’abonnement ou les coûts fixes de la télé relève peuvent peser très lourd dans la facture.

- 2_SLIDES CONGRES HLM RENNES-DAVID 2.pdf URL => 2_SLIDES CONGRES HLM RENNES-DAVID 2.pdf - 3_F Dubaele Le ROLE DE l'AMO[1].pdf URL => 3_F Dubaele Le ROLE DE l'AMO[1].pdf - 4_Ocea_Atelier Télérelève_v3.pdf URL => 4_Ocea_Atelier Télérelève_v3.pdf

Mots-clés

Informations complémentaires

Date du document : 26.10.2012
Entité(s) : Direction de la Maîtrise d'Ouvrage et des Politiques patrimoniales - DMOP
Nom(s) contact : Christophe Boucaux
Email(s) contact : dmop@union-habitat.org

A lire aussi

Peter Uyttenhove
Monographie consacrée à Eugène Beaudouin (1898-1983) et Marcel Lods (1891-1978) , deux architectes qui ont profondément marqué l'histoire de l'architecture moderne en France avec notamment la construction des premiers grands ensembles de logement social.
Ouvrages
publié le
Sylvie Bourdin
Les années 1970 ont vu poindre les premiers symptômes de la crise des banlieues. Déchus de leur statut d’emblème de la modernité des Trente Glorieuses, les quartiers de grands ensembles connaissent en effet leurs premiers soubresauts et dysfonctionnements, liés en grande partie aux effets de la crise économique, à la fuite des couches moyennes et à la paupérisation de leurs habitants.
Brèves et Articles
publié le
BIM
Christophe Lheureux
Dans le secteur du logement social, de plus en plus d'organismes intègrent le BIM dans la gestion et la production de leur logements. Cet ouvrage rend compte du retour d'expérience du bailleur Immobilière 3F qui s'est engagé dans la démarche BIM depuis 2015 tant dans la conduite d'opérations de construction ou de réhabilitation que dans la digitalisation du patrimoine existant.
Ouvrages
publié le
Valérie Cruchet-Taïeb
Comment emporter l'adhésion des décideurs, influencer l'opinion, développer sa réputation ? Autant d’enjeux pour le monde Hlm qui, au plan national et local, doit parvenir à faire entendre sa voix dans un environnement complexe où nos interlocuteurs sont de plus en plus sollicités.
Événements
publié le