L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

"La répétition dans le projet de l'habitation collective. Les grands ensembles de Toulouse" (Thèse d'Audrey Courbebaisse)

Thèse en architecture d'Audrey Courbebaisse dirigée par Rémi Papillault et soutenue le 16 octobre 2015, à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès et à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse.

Cette thèse a été remarquée par le jury du prix de thèse sur l'habitat social organisé en 2016 par l'Union sociale pour l'habitat et la Caisse des Dépôts.

Vignette_these-cerne-bordure.pngDans les habitations collectives, nous observons la répétition en séries de fenêtres, de balcons, de façades, de logements et d'immeubles identiques. Idéologique au XIXème siècle avec la pensée d'un l'homme type pour raison de rendement social, idéaliste avec le projet d'une productivité industrielle, politique des grands ensembles, la série d'une même cellule dans le même immeuble ou d'un même immeuble dans un ensemble est le paradigme de l'habitation collective. Cette répétition n'est pas un thème reconnu de la recherche en architecture comme le type, reproduction d'une même caractéristique dans des objets différents. En posant la question de cette répétition dans le projet et de ses conséquences sur la singularité des œuvres nous ouvrons une voie de la recherche en architecture.

Les grands ensembles offrent l'homogénéité de conditions nationales et Toulouse, celle de conditions locales, nécessaires à la généralisation des résultats. À partir des permis de construire et d'enquêtes de terrain, nous avons constitué un état des lieux des 17 grands ensembles toulousains. La méthode d’étude s’appuie sur la réversibilité de l’analyse architecturale et du projet et, en l’absence d’écrits des architectes du corpus sur leur démarche, sur l’homologie entre la répétition et la composition beaux-arts à laquelle ils ont été majoritairement formés. L'analyse opère avec et par le dessin, espace du projet. Dans chacun des 17 grands ensembles, l’étude des configurations des séries aux différentes échelles de répétition permet de connaitre les logiques libres et imposées et d'interpréter le parti de l’architecte. Une lecture transversale des œuvres permet de recenser les conjugaisons des variables formelles et structurelles des séries et leurs ajustements et de constater que la répétition intervient à des moments différents du projet.

Télécharger le résumé de la thèse.

Pour en savoir plus :

Informations complémentaires

Date du document : 28.09.2016
Entité(s) : Direction de la Communication - DCOM
Nom(s) contact : Dominique Belargent
Email(s) contact : dominique.belargent@union-habitat.org
Thierry BOURREAU
Un immeuble en pierre de taille massive de 17 logements sociaux et un commerce a été livré cette année . Cette construction s’inscrit dans une démarche écoresponsable.
Brèves et Articles
publié le
Audrey COURBEBAISSE
Cet ouvrage, issu de la thèse de l'auteure consacrée à la "répétition dans le projet de l'habitation collective", a pour objectif, au-delà de la volonté de faire connaître la production toulousaine, d'offrir une nouvelle lecture de la conception architecturale des grands ensembles.
Ouvrages
publié le
Cécile SEMERY
L’Union sociale pour l’habitat et la Caisse des Dépôts lancent un appel à projets afin d’accélérer et développer l’innovation dans le logement social, sur les champs technique, architectural et organisationnel. Le règlement joint fixe les objectifs, le calendrier et la procédure de sélection.
Rapports - Guides - Doc
publié le
Ecologik
Loin d'être le parent pauvre de l'architecture, le logement social a toujours été l'opportunité d'expérimenter des innovations sociales, juridiques, constructives, techniques, architecturales, urbaines et maintenant collaboratives et écologiques. C'est sous cet angle que la revue ouvre ce dossier avec la volonté d'offrir au logement social une image plus "radieuse" à travers notamment la qualité de ses opérations de construction.
Revues spécialisées
publié le