L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

"La répétition dans le projet de l'habitation collective. Les grands ensembles de Toulouse" (Thèse d'Audrey Courbebaisse)

Thèse en architecture d'Audrey Courbebaisse dirigée par Rémi Papillault et soutenue le 16 octobre 2015, à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès et à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse.

Cette thèse a été remarquée par le jury du prix de thèse sur l'habitat social organisé en 2016 par l'Union sociale pour l'habitat et la Caisse des Dépôts.

Vignette_these-cerne-bordure.pngDans les habitations collectives, nous observons la répétition en séries de fenêtres, de balcons, de façades, de logements et d'immeubles identiques. Idéologique au XIXème siècle avec la pensée d'un l'homme type pour raison de rendement social, idéaliste avec le projet d'une productivité industrielle, politique des grands ensembles, la série d'une même cellule dans le même immeuble ou d'un même immeuble dans un ensemble est le paradigme de l'habitation collective. Cette répétition n'est pas un thème reconnu de la recherche en architecture comme le type, reproduction d'une même caractéristique dans des objets différents. En posant la question de cette répétition dans le projet et de ses conséquences sur la singularité des œuvres nous ouvrons une voie de la recherche en architecture.

Les grands ensembles offrent l'homogénéité de conditions nationales et Toulouse, celle de conditions locales, nécessaires à la généralisation des résultats. À partir des permis de construire et d'enquêtes de terrain, nous avons constitué un état des lieux des 17 grands ensembles toulousains. La méthode d’étude s’appuie sur la réversibilité de l’analyse architecturale et du projet et, en l’absence d’écrits des architectes du corpus sur leur démarche, sur l’homologie entre la répétition et la composition beaux-arts à laquelle ils ont été majoritairement formés. L'analyse opère avec et par le dessin, espace du projet. Dans chacun des 17 grands ensembles, l’étude des configurations des séries aux différentes échelles de répétition permet de connaitre les logiques libres et imposées et d'interpréter le parti de l’architecte. Une lecture transversale des œuvres permet de recenser les conjugaisons des variables formelles et structurelles des séries et leurs ajustements et de constater que la répétition intervient à des moments différents du projet.

Télécharger le résumé de la thèse.

Pour en savoir plus :

Informations complémentaires

Date du document : 28.09.2016
Entité(s) : Direction de la Communication - DCOM
Nom(s) contact : Dominique Belargent
Email(s) contact : dominique.belargent@union-habitat.org
Jean-Baptiste Minnaert
Constructeur inventif et prolifique, Henri Sauvage (1873-1932) est l'un des pionniers de l'architecture du XXe siècle : ses recherches sur les immeubles à gradins et la préfabrication constituent l'une des bases des travaux menés par les générations de l’après-guerre. De l'Art nouveau à l'Art déco, il a constamment renouvelé son art.
Ouvrages
publié le
Franck Delorme
Guillaume Gillet (1912-1987) est, par son œœuvre et par sa carrière, l'un des architectes les plus représentatifs des Trente Glorieuses. Premier Grand Prix de Rome, il est à la tête de l’une des principales agences françaises. Il participe à de nombreux concours, réalise d'importants aménagements urbains et programmes immobiliers.
Ouvrages
publié le
Christine Desmoulins
Cet ouvrage est la première monographie consacrée à Bernard Zehrfuss, Grand prix de Rome en 1939, qui dirige la reconstruction de la Tunisie et s'engage très tôt dans la modernité pour se rallier aux modes de production les plus novateurs.
Ouvrages
publié le
Dominique Amouroux
Saint-Malo, le quartier du Marais et la passerelle des Arts à Paris, l'usine marémotrice de la Rance, l’Eglise Sainte-Jeanne-d‘Arc à Rouen ont en commun une seule et même signature : celle de Louis Arretche (1905-1991).
Ouvrages
publié le