L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Programme REHA 2 : de nouvelles solutions de requalification

Compte-rendu de l'atelier du Pavillon du Développement Durable au Congrès Hlm de Lille 2013 consacré aux nouvelles solutions de requalification

  

Programme REHA 2 : de nouvelles solutions de qualification

Mercredi 25 septembre 2013

Introduction : Brigitte Brogat, Union sociale pour l’habitat

Intervenants :

Alberto Rochat, architecte, SVENN architectures

Jean-Luc Poulain, ingénieur, Spie Batignoles

Dong Nguyen, directrice du pôle réhabilitation, Rabot Dutilleul Construction

Edouard Robic et Jean-Luc Collet, architectes

Jean-Marie Gaide, architecte, Tekhnê

Sophie David, urbaniste, Tekhnê

Karine Lapray, ingénieur thermicien, Tribu Lyon

Laurent Machet, architecte, ad lib

Félix Medina, architecte, ad lib

Emmanuel Raoul, secrétaire permanent PUCA

Faire du neuf avec du vieux et avec moins d’argent : l’équation n’est pas impossible à résoudre pour les lauréats du programme REHA 2, dont les équipes présentent ici leurs réalisations.

Résidence universitaire Bachelard à Villeneuve d’Ascq

C’est une véritable boîte à outils à destination des bailleurs qu’ont concoctée l’architecte Svenn et le constructeur Spie Batignoles à Villeneuve d’Ascq, pour une résidence universitaire sortie de terre dans les années 60. Le logement de 9 m² ne sera plus le seul dogme dans la résidence : la modularité renforcera l’intérêt du bâtiment et son adaptation aux usages. Des logements de 9 à 14 m² côtoieront des logements pour 5 personnes. Le constructeur s’engage sur les performances énergétiques du bâtiment (avec garantie de résultat). Les eaux grises seront récupérées, la résidence sera isolée par l’extérieur, une terrasse bois ajoutera un espace commun convivial. L’ensemble du projet est évolutif.

La deuxième équipe – composée notamment de Rabot Dutilleul et des architectes Robic et Collet – a travaillé sur le même bâtiment, avec une autre philosophie. Le bâtiment serait étendu grâce à son épaississement et sa surélévation. Des boîtes (ou cocons) en ossature bois seraient glissées entre les voiles, offrant ainsi une multiplication des types de logement possibles. L’équipe s’est intéressée à la qualité de l’air intérieur, en reprenant les principes du « manteau » et des menuiseries pariéto-dynamiques. Cette innovation sur la ventilation naturelle a été expérimentée depuis de longues années : le bilan énergétique annuel de ces vitrages dynamiques est positif.

Le coût de fabrication du vitrage dynamique est supérieur de 20% à celui d’un double vitrage Argon. Le coût de la mise en œuvre est identique. Mais puisque le bilan énergétique est positif, le retour sur investissement se compte en une poignée d’années.

Quartier Bourg-vieux Voreppe

La troisième équipe de Lyon s’est attachée à désenclaver et à modifier les usages d’un quartier stigmatisé près de Grenoble. Le quartier bénéficie d’une situation privilégiée à flanc de montagne, peu mise en valeur aujourd’hui. Les solutions consistent à ouvrir le quartier, à retrouver une qualité architecturale grâce à un bardage bois innovant (Vesta) ne requérant pas de traitement ultérieur, à utiliser des matériaux biosourcés. Pour l’isolation, l’équipe a étudié trois scénarios : l’isolation classique, le BBC, le passif. Le BBC ressort comme le scénario optimum sur les performances énergétiques et le retour sur investissement.

Coûts

La première équipe recherche un coût compris entre 1500 et 1700 euros par m². La deuxième équipe vise un coût de 35 000 euros par logement en moyenne. La troisième équipe se situe à 25 000 euros par logement. Le coût global du projet en Isère avec les espaces extérieurs s’élève à 26 millions d’euros, un budget conforme aux prévisions du bailleur.

Val-de-Reuil

La résidence étudiante de la ville de Val-de-Reuil en Normandie était l’objet de toutes les attentions d’une quatrième équipe lauréate. L’extension, là aussi prévue par l’extérieur, donne l’opportunité de faire passer des fluides. L’équipe propose la mise en œuvre du béton Ductal de Lafarge, qu’elle expérimente avec succès sur d’autres projets. L’approche économique intègre les financements et les retours sur investissement, avec une aide logicielle. Cette prise en compte des coûts long terme a été décisive sur les choix architecturaux.

Deux opérations REHA 2 ont démarré. Le PUCA rappelle qu’il s’agit d’opérations pilotes dont beaucoup d’autres tireront les leçons. Aller au bout de cette démarche d’innovation exige d’aller jusqu’à la réalisation sur le terrain. Ces « modèles » pour les bailleurs sont à visiter impérativement (jeudi matin, visite à Tourcoing du chantier de l a résidence Euclide, requalification conduite par Vilogia).

Informations complémentaires

Date du document : 25.09.2013
Entité(s) : Direction de la Maîtrise d'Ouvrage et des Politiques patrimoniales - DMOP
Nom(s) contact : Christophe Boucaux
Email(s) contact : brigitte.brogat@union-habitat.org
ADEME
Vers un modèle plus vertueux pour l'homme et la planète
Brèves et Articles
publié le
Sylvie Bourdin
L’ambition en matière d’énergie offre l’opportunité de combler le fossé grandissant entre la France des villes et celle des campagnes. Les territoires ruraux ne se voient pas comme des territoires-ressources et peuvent et souhaitent développer des synergies pour les partager.
Brèves et Articles
publié le
Claudine Chassagne
En entrant dans le XXIème siècle, les citoyens ont pris conscience des bouleversements de tout ordre impactant la planète et modifiant profondément leur mode de vie et de fonctionnement. Confrontés à de nombreux défis (économiques, environnementaux, sociaux et sociétaux), les territoires sont contraints d'entrer en transition.
Ouvrages
publié le
Ariella Masboungi
Cet ouvrage passe en revue des initiatives menées en faveur de la transition énergétique partout dans le monde et à toutes les échelles : citoyens, aménageurs, pouvoirs publics, entreprises, opérateurs immobiliers, états ... Et le logement social n'est pas en reste.
Ouvrages
publié le