L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Bernard Zehrfuss - Carnets d'architectes

Cet ouvrage est la première monographie consacrée à Bernard Zehrfuss, Grand prix de Rome en 1939, qui dirige la reconstruction de la Tunisie et s'engage très tôt dans la modernité pour se rallier aux modes de production les plus novateurs.

Il est une figure majeure de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle en France, auteur ou coauteur de quelques-uns des bâtiments les plus marquants de l'après-guerre.

Entre 1943 et 1947, alors directeur du service d’architecture et d’urbanisme de la reconstruction en Tunisie, il associera à l’expérimentation des théories du mouvement moderne les savoir-faire constructifs de l’architecture vernaculaire.

En France, il conçoit avec ses confrères Camelot et de Mailly le premier schéma d’aménagement du quartier de La Défense, et signe ou cosigne les édifices les plus marquants de l’après-guerre : l’imprimerie Mame à Tours (1953), l’usine Renault de Flins (1957), le siège de l’Unesco à Paris et ses extensions (1952-1980), le CNIT à La Défense (1958), le musée gallo-romain de Lyon (1975). Pour toutes ces architectures l’effet majeur résulte de la force des principes constructifs.
Au fil de ces projets, Bernard Zehrfuss collaborera avec les plus grands ingénieurs ou constructeurs de son temps comme Prouvé, Nervi ou Esquillan ainsi qu’avec de nombreux artistes tel que Picasso, Miró, Del Marle, Pillet. Il a aussi réalisé plusieurs sièges sociaux dont ceux de Siemens et Sandoz, un hôtel à Megève, des ensembles de logements et Super Montparnasse, rare exemple de tour mixte bureaux-logements à Paris.
Bernard Zehrfuss lègue un ensemble d'œuvres majeures à redécouvrir.

Editions du patrimoine / Centre des monuments nationaux, coll. carnets d'architectes, ill., 2011, 192 pages.

Informations complémentaires

Date du document : 10.12.2008
Entité(s) : Centre de Ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 16141
Franck Delorme
Guillaume Gillet (1912-1987) est, par son œœuvre et par sa carrière, l'un des architectes les plus représentatifs des Trente Glorieuses. Premier Grand Prix de Rome, il est à la tête de l’une des principales agences françaises. Il participe à de nombreux concours, réalise d'importants aménagements urbains et programmes immobiliers.
Ouvrages
publié le
Jean-Baptiste Minnaert
Constructeur inventif et prolifique, Henri Sauvage (1873-1932) est l'un des pionniers de l'architecture du XXe siècle : ses recherches sur les immeubles à gradins et la préfabrication constituent l'une des bases des travaux menés par les générations de l’après-guerre. De l'Art nouveau à l'Art déco, il a constamment renouvelé son art.
Ouvrages
publié le
Dominique Amouroux
Saint-Malo, le quartier du Marais et la passerelle des Arts à Paris, l'usine marémotrice de la Rance, l’Eglise Sainte-Jeanne-d‘Arc à Rouen ont en commun une seule et même signature : celle de Louis Arretche (1905-1991).
Ouvrages
publié le
Dominique Lefrançois, Paul Landauer
Emile Aillaud (1902-1988) est une figure à la fois centrale par l'ampleur de son oeuvre et marginale par rapport à l'urbanisme rationnel dominant de l'architecture de l'après-guerre en France.
Ouvrages
publié le