L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Emile Aillaud - Carnets d'architectes

Emile Aillaud (1902-1988) est une figure à la fois centrale par l'ampleur de son oeuvre et marginale par rapport à l'urbanisme rationnel dominant de l'architecture de l'après-guerre en France.

Centrale par l'ampleur de son oeuvre, qui va des décors éphémères aux grands ensembles en passant par l'architecture industrielle. Marginale parce qu'Aillaud s'est toujours écarté de l'urbanisme rationnel dominant. Aillaud a profondément renouvelé l'approche du logement de masse et participé aux plus grands projets d'aménagement parisiens. Il n'a eu de cesse de proposer une vision poétique de son art, fondée sur la courbe et la couleur.

Des logements sociaux, il en a beaucoup construit : pas moins de quinze mille, pour l’essentiel en banlieue parisienne, entre 1956 à 1974. Ce travail fait de lui un grand nom des grands ensembles. C’est l’un d’eux, la Grande Borne, qui lui vaut de recevoir un grand prix en 1960 puis de représenter la France à Buenos Aires en 1969.

Quatre ans plus tard, changement d’époque, changement d’ambiance : la Grande Borne devient le symbole du malaise des cités HLM par un reportage à charge. Encensé jusque-là, Emile Aillaud sort étourdi par la violence de l’attaque.

Son rêve n’était-il pas d’inventer un modèle de cité original, à la fois humaine et poétique ? Ce fils d’un chercheur d’or malheureux qui, durant son enfance, a fait l’expérience de la misère, n’a-t-il pas consacré une partie de sa vie aux pauvres ? Lui qui s’est fait connaître en concevant le pavillon de l’Elégance pour l’Exposition internationale de 1937 ainsi que la salle de la Haute couture du pavillon français de l’exposition internationale de New York de 1937, qui a participé aux mises en scène les plus fastueuses de la troisième république, n’a-t-il pas choisi au lendemain de la guerre de consacrer son énergie à l’effort de reconstruction nationale au service des plus démunis ?

Editions du patrimoine / Centre des monuments nationaux, coll. carnets d'architectes, ill., 2011, 192 p.

 

Un sélection de ses réalisations est à retrouver dans le Musée virtuel du logement social

Informations complémentaires

Date du document : 01.03.2011
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 16140
Bénédicte Chaljub
Renée Gailhoustet, architecte entre 1962 et 1998, a longtemps été oubliée parmi les acteurs remarquables du logement social. Si Jean Renaudie, plus connu à l’époque, est à l’origine des logements en « étoiles » à Ivry-sur-Seine, c'est Renée Gailhoustet qui est alors architecte en chef de la rénovation urbaine de la ville avec la volonté de proposer d’autres formes de logements et d’équipements publics que les modèles en série de son époque. Elle fut parmi les premières en France à créer son agence. Elle s’est éteinte le 4 janvier 2023 à l’âge de 93 ans.
Ouvrages
publié le
Ministère de la Culture
Ministère du Logement
Après le lancement, le 14 octobre 2021 de l’appel à manifestation d’intérêt « Engagés pour la qualité du logement de demain » porté par Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture et Emmanuelle Wargon, Ministre chargée du Logement, les deux Ministres ont présenté le 10 mars, les 97 projets lauréats dont 20 projets d'entreeaux ont été choisis pour bénéficier d'un accompagnement spécifique au sein de l'incubateur du programme. Parmi ces projets, 6 sont portés par des organismes Hlm.
Brèves et Articles
publié le
Ministère de la Culture
Ministère du Logement
La cité de l'architecture et du patrimoine a organisé le 13 janvier 2022 une journée autour des enjeux de l’appel à manifestation d’intérêt intitulé « Engagés pour la qualité du logement de demain », lancé conjointement par le ministère de la Culture et le ministère du Logement, le 14 octobre 2021 et qui a pour ambition de définir de nouveaux modes de faire dans la production des logements.
Brèves et Articles
publié le
Valérie Souchet
Le grand architecte catalan est mort le 14 janvier 2022 à l'âge de 82 ans. Il est l'auteur de constructions monumentales inspirées de l'architecture classique ou antique qui ont marqué le paysage urbain telles que le quartier Antigone à Montpellier, qui lance sa carrière en France à la fin des années 70. D'autres réalisations comme les grands ensembles des Arcades du Lac à Montigny-le-Bretonneux ou les Espaces d’Abraxas à Noisy-le-Grand font parties des réalisations emblématiques des architectes qui ont voulu révolutionner les Hlm.
Brèves et Articles
publié le