L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

L'Invention de l'habitation moderne. Paris 1880-1914

De l'eau courante au téléphone, du gaz à l'ascenseur, tout ce qui va de soi dans un immeuble aujourd'hui a été inventé au tournant du XIX siècle, dans les années 1880-1914.

A la recherche du confort, à celle d'une organisation rationnelle de l'habitation, les architectes de la fin du XIXe siècle répondent en proposant des dispositifs nouveaux, en introduisant de nouvelles techniques. Un travail spécifique sur l'habitation a été fait à cette époque, les architectes se passionnant pour suivre l'art de vivre, l'idée du confort, et pour proposer des solutions "modernes" répondant à la demande des habitants, mais aussi pour créer de nouveaux types d'habitat, notamment à partir d'une réflexion sur les H.B.M. (Habitations à Bon Marché). Notre but est, comme dans le tome I de cet ouvrage(Architectures de la vie privée. Maisons et mentalités, XVIIe-XIXe siècles), de tracer l'évolution de l'habitation, en étudiant à la fois l'architecture savante et l'évolution sociale et mentale de la société française urbaine et de ses habitants. Nous centrons ici notre regard sur Paris au tournant du siècle. L'espace domestique se transforme, tend alors à se réduire, mais aussi à s'ouvrir. Ici sont en jeu des changements qui concernent autant la société que l'individu. Le cadre de la production architecturale se modifie aussi, les maisons à loyer se multiplie et de nouvelles formes d'habitat -comme l'hôtel dans l'immeuble, le studio pour le célibataire ou l'atelier d'artistes pour tous- apparaissent. Le logement économique est conçu par des architectes qui, contrairement à ceux des périodes précédentes, ne semblent plus se poser désormais la question de savoir s'il est digne de faire partie de l'Architecture. Une part de la commande de bâtiments d'habitation est le fait d'organismes philanthropiques et la réglementation se fait plus présente. Le confort s'introduit plus ou moins rapidement dans l'habitat des différentes classes sociales. Les exigences liées aux modes de sociabilité spécifiques mais aussi les rôles et les statuts des différents membres du groupe domestique se marquent dans l'habitation.

 

Editions Hazan et Archives d'Architecture Moderne, 1995, 534 p.

Informations complémentaires

Date du document : 01.01.1995
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 9386
Danièle Voldman
Danièle Voldman, historienne, signe un article dans Metropolitiques dans lequel elle retrace l’évolution des professions de proximité (assistante sociale, concierge) apparues au début du XXè siècle, et qui ont contribué à l’encadrement des classes populaires dans le logement social.
Brèves et Articles
publié le
Jean-Marc STEBE
Dans la collection Que sais-je, ce livre de référence retrace l'histoire du logement social de 1789 à nos jours en intégrant les dernières législations qui impactent le monde Hlm.
Ouvrages
publié le
Valérie Souchet
Robert Lion, Délégué Général de l'Union sociale pour l'habitat de 1974 à 1981 est décédé le 13 septembre 2019 à l'âge de 85 ans. Il a été notamment ancien directeur général de la Caisse des dépôts et de l’ONG Greenpeace. La presse revient sur le parcours d'un "grand commis de l’Etat et militant écologiste".
Brèves et Articles
publié le
Rachid Kaddour
Cet ouvrage prend pour objets de réflexion des grands ensembles exemplaires : ceux du sud-est de Saint-Étienne. Beaulieu, comptant parmi la série de six qui en 1953 lance les grands ensembles français, est aujourd’hui labellisé Patrimoine du xxe siècle. Son voisin Montchovet a connu presque la totalité des dispositifs de Politique de la ville, avec notamment la démolition en 2000 de la Muraille de Chine, immeuble incontournable du paysage stéphanois.
Ouvrages
publié le