L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Réinventer la maison individuelle en 1945. La cité expérimentale de Noisy-le-Sec

Ce livre dresse le bilan de l’expérience noiséenne dans le contexte d’après guerre, mais aussi le processus de patrimonialisation de l’ensemble, avec son inscription à la conservation du patrimoine du XXe siècle et les questions mémorielles attenantes.

En 1945, la France en ruine peine à se relever. Quatre millions de personnes sont sans logement ; on manque d’acier, de ciment, de bois ; des villes, des ports, des réseaux ont été entièrement détruits. La région parisienne n’a pas été épargnée. Le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme va s’atteler à reconstruire, mais aussi à construire, innover, expérimenter et réinventer. La maison individuelle a son rôle à jouer, les Français y sont attachés, les chantiers expérimentaux d’Athis-Mons, d’Argenteuil et davantage encore celui de Noisy-le-Sec en sont les sites majeurs. La cité expérimentale de Merlan, à Noisy-le-Sec, se tourne au sortir de la guerre vers l’avenir : « maison montée de l’intérieur vers l’extérieur », « canon à ciment », « acier inoxydable »… On ose le mobilier en série, le chauffage à air pulsé, le « Frigidaire » ou encore le bloc douche-bac à laver ; une effervescence créatrice est là, à l’oeuvre. On fait appel aux Américains, aux Britanniques ou aux Suisses pour leurs compétences en matière de préfabrication. De 1945 à 1951, l’imagination des entrepreneurs, ingénieurs, fonctionnaires ouvre la voie à la modernité constructive et au confort ménager. Restées pour la plupart à l’étape de prototypes, les cinquante-cinq maisons de Merlan n’en constituent pas moins un jalon essentiel de l’histoire de la culture constructive et de l’habitat individuel en France. C’est cette histoire technique, architecturale et sociale que retrace cet ouvrage, illustré d’images du chantier et de photographies contemporaines de ce quartier protégé au titre des Monuments historiques en 2000.

Paris, SOMOGY Editions d'Art, décembre 2012

Informations complémentaires

Date du document : 03.12.2012
Entité(s) : Centre de Ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 15664
Franck Delorme
Guillaume Gillet (1912-1987) est, par son œœuvre et par sa carrière, l'un des architectes les plus représentatifs des Trente Glorieuses. Premier Grand Prix de Rome, il est à la tête de l’une des principales agences françaises. Il participe à de nombreux concours, réalise d'importants aménagements urbains et programmes immobiliers.
Ouvrages
publié le
Christine Desmoulins
Cet ouvrage est la première monographie consacrée à Bernard Zehrfuss, Grand prix de Rome en 1939, qui dirige la reconstruction de la Tunisie et s'engage très tôt dans la modernité pour se rallier aux modes de production les plus novateurs.
Ouvrages
publié le
Jean-Baptiste Minnaert
Constructeur inventif et prolifique, Henri Sauvage (1873-1932) est l'un des pionniers de l'architecture du XXe siècle : ses recherches sur les immeubles à gradins et la préfabrication constituent l'une des bases des travaux menés par les générations de l’après-guerre. De l'Art nouveau à l'Art déco, il a constamment renouvelé son art.
Ouvrages
publié le
Dominique Lefrançois, Paul Landauer
Emile Aillaud (1902-1988) est une figure à la fois centrale par l'ampleur de son oeuvre et marginale par rapport à l'urbanisme rationnel dominant de l'architecture de l'après-guerre en France.
Ouvrages
publié le