L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours
Nous écrire

L'Union sociale pour l'habitat se réjouit de la recréation d'un ministère de la Ville et du Logement

L'Union sociale pour l'habitat félicite Jacqueline Gourault pour sa nomination au poste de ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, et Julien Denormandie, qui devient ministre chargé de la Ville et du Logement. Elle se réjouit de voir rétablie l'existence d'un ministère de la Ville et du Logement, après avoir vivement dénoncé sa suppression en 2017.
 
L'Union sociale pour l'habitat appelle la nouvelle équipe à prendre rapidement la mesure de la situation créée par les mesures de la loi de finances 2018, qui a fortement grevé les capacités d'investissement des organismes Hlm, avec la baisse des APL pour les locataires du parc social, la mise en place en parallèle de la Réduction de Loyer de Solidarité à hauteur de 800 millions d'euros dès 2018, la hausse du taux de TVA pour les constructions neuves, passé de 5,5% à 10%, et les mesures impactant l'accession sociale à la propriété. L'Union sociale pour l'habitat rappelle que les effets de cette politique ont été immédiats, avec une baisse de l'ordre de 15% des prévisions de construction de logements sociaux au cours des douze derniers mois.
 
Pour Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat : « Le discours de Julien Denormandie au Congrès Hlm de Marseille, jeudi 11 octobre, semble marquer un tournant dans la manière dont le Gouvernement, confronté à la réalité qu'il a lui-même créée, envisage aujourd'hui le logement social. Le ministre a notamment reconnu que le logement social était un acquis pour la cohésion sociale, que le modèle français du logement social est le bon et qu'il doit être préservé dans ses fondamentaux. Nous souhaitons que cette inflexion, longtemps attendue par les organismes Hlm, se traduise maintenant dans les faits. Nous travaillerons avec Jacqueline Gourault et Julien Denormandie pour que les erreurs commises lors de la loi de finances 2018 soient corrigées. Ce sera un travail difficile car les ennemis du logement social, du côté de Bercy, n'ont pas baissé les bras. Mais nous avons désormais un ministre de la Ville et du Logement de plein exercice, sur lequel nous compterons pour les arbitrages à venir. Je veux aussi remercier Jacques Mézard, qui quitte aujourd'hui le Gouvernement mais qui aura été un interlocuteur de qualité pour le Mouvement Hlm et qui, dans des temps difficiles, aura souvent été à l'écoute des acteurs de terrain que sont les organismes Hlm. »
 
 

Actualités