L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours
Nous écrire

Le bouclier tarifaire gaz : une première étape nécessaire à prolonger et à approfondir

Décret « bouclier tarifaire » contre la hausse du prix du gaz

Le Mouvement Hlm salue les avancées du décret mais appelle à une amplification
des mesures pour préserver le pouvoir d’achat des locataires Hlm

 

Le Mouvement Hlm qui avait fait part dès le mois de novembre de sa forte préoccupation et de celle de l’ensemble de ses locataires, au regard des importantes augmentations des tarifs du gaz, salue la publication du décret « bouclier tarifaire » et les travaux de concertation qui l’ont précédé.

Ce décret précise le périmètre d’éligibilité de l’aide, les méthodes de calcul de son montant ainsi que les conditions de demande et de versement. L’USH a d’ores et déjà fourni aux organismes Hlm des éléments d’analyse afin d’engager une mise en œuvre optimisée des dispositifs au bénéfice des locataires.

Le Mouvement Hlm et les représentants de quatre associations représentatives des locataires[1] ont signé une déclaration commune dans laquelle ils déclarent que « ce bouclier tarifaire apparaît être une première étape nécessaire, mais qu’il conviendra de prolonger et d’approfondir ».

En effet, si le bouclier tarifaire limite la hausse subie par les locataires Hlm, l’augmentation de la facture de gaz impactera durablement le pouvoir d’achat des ménages.

Aussi, le Mouvement Hlm et les représentants des associations de locataires appellent dès maintenant les pouvoirs publics à les recevoir et à mettre en place des mesures complémentaires, à savoir :

  • L’extension de l’application du bouclier jusqu’à la fin de l’année 2022 ;
  • La modération, voire la suppression, de la taxe intérieure de consommation du gaz naturel (TICGN) ;
  • La revalorisation du « forfait charges » des aides personnelles au logement ;
  • L’abaissement du seuil d’éligibilité au Chèque énergie, la revalorisation de son montant à hauteur de 200 euros et son éligibilité aux locataires Hlm.

 

Pour Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat : « La solidarité nationale est indispensable pour limiter rapidement la perte de pouvoir d’achat des locataires Hlm. C’est un investissement de fond et de long terme de l’Etat en faveur de la rénovation énergétique qui apportera une réponse durable. »

 


[1] AFOC, CGL, CNL et CSF.