L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours
Nous écrire

Le Mouvement Hlm condamne les violences envers le directeur adjoint de l’OPH de Bobigny

A la suite de l’agression, mardi 25 octobre, du directeur adjoint de l’OPH de Bobigny, devant le siège de l’Office, l’Union sociale pour l’habitat et l’AORIF condamnent ces violences et apportent leur soutien au personnel.


Face à cet acte de violence, le Mouvement Hlm rappelle qu’aucune agression, physique ou verbale, envers le personnel et l’ensemble des collaborateurs n’est acceptable.


Pour Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat : « Le Mouvement Hlm dans son ensemble tient à marquer sa solidarité avec le Directeur adjoint de l’Office public Hlm de Bobigny qui a été agressé mardi 25 octobre, devant le siège de l’Office, mais aussi avec les personnels de cet organisme, profondément choqués par cet acte inadmissible. Le Mouvement Hlm apporte son soutien aux personnels du secteur Hlm qui pourraient être confrontés à de telles pratiques ».


Pour Damien Vanoverschelde, président de l'AORIF : « Face à cette violence extrême, je souhaite adresser au nom de l’ensemble de nos adhérents, notre solidarité et notre soutien envers la victime, ses proches et l’ensemble de ses collaborateurs. Nous condamnons ce geste, aucune menace ou agression physique ou verbale à l’encontre des collaborateurs engagés dans le Mouvement Hlm ne peut être tolérée ».

 

Pour Marcel Rogemont, président de la Fédération des Offices Publics de l’Habitat : « J’assure à l’ensemble du personnel et aux locataires mon soutien et celui de la fédération après un tel déchaînement de violence ».

Actualités