L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours
Nous écrire

Le Mouvement Hlm et France Judo s’engagent pour faciliter la pratique sportive dans les quartiers prioritaires

Jeudi 02 juin 2022 Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat et Stéphane Nomis, président de France Judo ont signé une convention de partenariat dont l’objet est de faciliter la création de dojos dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ces dojos seront des lieux solidaires, dédiés à la pratique du judo, mais aussi aux activités associatives proposant des activités de soutien scolaire, culturelles, de lien social et de lutte contre l’exclusion numérique.

Ce projet s’inscrit dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et du plan « 1 000 DOJOS » qui bénéficie d’un budget de 40 millions d’euros financés par l’Etat. France Judo en assure la promotion et le déploiement.

L’implantation de dojos dans les quartiers prioritaires a pour vocation à participer à des dynamiques locales citoyennes, inclusives et à favoriser le vivre-ensemble. Les habitants des quartiers se verront ainsi faciliter l’accès aux pratiques sportives dans les territoires carencés en infrastructures en lien avec les collectivités et les clubs présents sur le territoire.

Ils permettront de valoriser des locaux inoccupés, de diversifier les activités dans les quartiers prioritaires et de contribuer à l’animation des pieds d’immeuble. Grâce à cette convention de partenariat et au plan « 1 000 DOJOS », les organismes Hlm seront accompagnés financièrement et en ingénierie pour la création de dojos.

Pour Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat : « La pratique du judo dont le Mouvement Hlm partage les valeurs, constitue un levier d’inclusion sociale fort, en particulier pour les jeunes garçons et les jeunes filles. Les organismes Hlm s’engagent pour que la dynamique des JOP 2024 bénéficie à tous et à toutes. »

Pour Stéphane NOMIS, Président de France Judo : « France Judo porte le projet ambitieux de créer 1 000 nouveaux dojos solidaires d’ici à 2024. Ces équipements seront de véritables lieux sportifs et citoyens, au cœur des territoires en politique de la ville ou des zones rurales désertifiées. Ce partenariat avec l’Union sociale pour l’habitat nous permet de déployer et de pérenniser le projet des « 1 000 DOJOS » en facilitant la création de ces structures dans les quartiers populaires ».

Actualités