Actualités

Thème de la publication
Politique du logement & Mouvement Hlm
Numéro

Actualités Habitat n°1189

Paru dans

MAI 2023

Actualités Habitat n°1189

Date de publication :

31 mai 2023

Auteur(s) :

VALÉRIE LIQUET

Conseil national de la refondation : double choc n'est pas électrochoc

Le report de la restitution du CNR Logement prévue initialement le 9 mai, ajouté à l’interview du président de la République accordée à Challenges publiée en ligne le 10 mai, ont donné à la crise du logement une audience dont le gouvernement se serait sans doute bien passé. Les journaux grand public ont largement relayé la perspective d’une « bombe sociale » , dont l’exécutif n'aurait pas pris la mesure, mettant volontiers en regard les propos répétés du ministre chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, sur les coupes à attendre au chapitre logement de la prochaine loi de Finances(1).

La publication le 12 mai, par l’USH, du nombre record de ménages demandeurs de logements sociaux (2,4 millions à fin 2022, soit + 7 % de plus en 1 an, voir ci-contre) a constitué un marqueur supplémentaire et l’occasion pour Emmanuelle Cosse de pointer le fait que « les premières victimes de cette crise du logement sont les personnes aux ressources modestes aujourd’hui exclues ou mal traitées par le marché locatif privé ou intermédiaire ». Occasion aussi, pour la présidente de l’USH, de rappeler l’urgence à construire des Hlm ; et les freins actuels à cette ambition : « L’affaiblissement des moyens financiers des organismes Hlm, la diminution des APL, la hausse du taux de TVA sur la production neuve et l’absence de portage politique du sujet du logement par l’exécutif, depuis 2017 ». Et d’ajouter : « Il est urgent de faire l’inverse de ce qui a été fait : renforcer les aides à la pierre, mettre un terme aux ponctions opérées annuellement sur les bailleurs sociaux, mobiliser le foncier public pour construire plus de logements sociaux ».

Pour le président de la République, il faut plutôt « regarder comment développer beaucoup plus de logements locatifs intermédiaires pour baisser les prix, parce que la crise du logement se situe là », dit-il à Challenges. Emmanuel Macron croit également en la nécessité d’« une simplification et une réduction des délais pour produire des nouveaux logements ». C’est ce qu’il appelle le « double choc » : le choc de l’offre de 2017 revisité LLI et le choc de simplification, grand classique des réformes des politiques publiques. Autre petite phrase, qui a sans doute “choqué” les 200 personnes qui ont contribué durant 5 mois au CNR Logement : « Il faut de la concertation, une conférence des parties. On ne peut pas tout attendre de la réforme gouvernementale ». « Nous attendons désormais non plus une énième concertation, mais l’expression d’une volonté présidentielle claire et ambitieuse ainsi que des mesures chiffrées, un calendrier de mise en œuvre rapide et des moyens financiers adaptés aux enjeux », ont répondu les présidents de la FFB, du pôle habitat de la FFB, de Procivis, de la Fnaim, de la FPI et de l’Unis, dans une lettre ouverte au président de la République intitulée Alerte rouge logement : des mesures attendues en urgence pour les Français dans laquelle ils appellent à un « électrochoc » avec « des mesures applicables immédiatement et puissantes pour éviter que cette crise ne s’accentue encore ».

La restitution du CNR Logement se tiendrait finalement le 5 juin. Elle sera assurément très suivie au-delà de la profession.

 

(1) Dernier en date, le 16 mai sur CNews : « On sait qu’on dépense beaucoup plus (en matière de logement) que nos voisins européens sans qu’on puisse dire que nos résultats soient particulièrement meilleurs ».

Mots clés
Abonnement
k

PARU DANS ACTUALITÉS HABITAT N°1189 DU 31 mai 2023

Actualités Habitat n°1189

Retrouvez cet article et beaucoup d’autres en vous abonnant au Magazine Actualités Habitat.

F